015-09-14-OBIGIES –L’ANCIENNE ECOLE VIT SES DERNIERES HEURES

 

 PETIT RAPPEL AVANT

 

 

L'INAUGURATION

 

 

 

 

2015-09-14-OBIGIES – APRES QUELQUE 140 ANS DE « BONS ET LOYAUX SERVICES », L’ECOLE DISPARAÎT

 

 

DSC_5603 copie.jpg

Dernière vue de la façade de l'école qui rappelera tant de souvenirs

Et voici l'intérieur de la cour qui contenait en son temps l'école, la maison de l'instiruteur et la salle communale

 

DSC_5578 copie.jpg

DSC_5577 copie.jpg

DSC_5576 copie.jpg

DSC_5574 copie.jpg

 

C’est donc aujourd’hui que commence la démolition de l’ancienne école qui a connu des heures de gloire mais qui, à l’heure d’aujourd’hui mérite amplement le nom de vétuste.

Avant de commencer la disparition complète de l’ensemble, les spécialistes procéderont au désamiantage des éléments qui, lors de la construction étaient inconnus des problèmes existentiels qui ont fait surface  et qui, comme chacun sait sont soumis à une règlementation stricte qui doit faire l'objet de précautions particulières en raison du risque sanitaire associé.

En procédant à cette tache ardue, tout matériau qui pourrait devenir dangereux lors de la démolition sera lui aussi enlevé. Pensons au balatum par exemple.

Nous avons, en compagnie du directeur de l’école, Samuel Denis, pu pénétrer à l’intérieur et lorsque l’on parle de vétusté, ce n’est vraiment qu’un doux euphémisme.

 

                                                             Voyez vous-même

 

DSC_5579 copie.jpg

DSC_5580.JPG

DSC_5581.JPG

DSC_5582.JPG

DSC_5585.JPG

DSC_5586.JPG

DSC_5588.JPG

DSC_5589.JPG

DSC_5590.JPG

DSC_5591.JPG

DSC_5592 copie.jpg

 

Les photos qui accompagnent ce texte le prouvent à satiété. Certains locaux laissent entrer la pluie, les cheminées n’existent plus qu’à titre souvenir, des murs qui ont perdu leur couleur rongés par l’humidité. Il était plus que temps d’abattre complètement le bâtiment, ce qui sera fait dans les jours qui suivent. Le matériel de destruction est déjà en partie à pied d’œuvre au moment où nous écrivons ces lignes (8h du matin ce lundi).

 

DSC_5573 copie.jpg

DSC_5572 copie.jpg

DSC_5571 copie.jpg

DSC_5602.JPG

 Il devrait être remplacé par une école toute neuve dont les travaux pourraient commencer (dixit la direction) en octobre. Si cela est, cela ne devrait pas traîner. Cela permettrait après la finition et l’ameublement d'enlever les classes conteneurs qui avaient dû être aménagées pour accueillir les classes, les autres étant devenues littéralement insalubres et parfois dangereuses.

Les plans que nous avons consultés devront certainement convenir à ce modèle de construction, pour le bien de tous, tant professeurs qu’élèves, lesquels sont au nombre de 185.

 

 

DSC_5594.JPG

DSC_5595.JPG

DSC_5596.JPG

DSC_5597.JPG

DSC_5598.JPG

 Petit retour en arrière : c’est le 19 mai 1874, que M. le baron Edouard de Ville, bourgmestre, des échevins et conseillers, que fut décidée l’ouverture des soumissions pour la création des écoles communales et de la Maison communale avec habitations pour l’instituteur et l’institutrice. C’est M. Philippe Defontaine entrepreneur à Esplechin qui emporta le marché et ce, pour la somme de 42.500 francs.

 

 

DSC_5593 copie.jpg

  

Jadis un mur de séparation divisait garçons et filles, mur qui, par la suite (mixité oblige) fut abattu.

Cette partie restera bien entendu. A gauche de la cloche s'élevait perpendiculairement le mur de séparation. La Vierge a été replacée et a retrouvé sa place d'antan.

       Par contre tout ce qui suit va disparaître.

             DSC_5569.JPG

DSC_5600 copie.jpg

DSC_5599 copie.jpg

DSC_5601 copie.jpg

Inutile de dire que la future nouvelle implantation réjouit l’ensemble pédagogique. Nous supposons qu’une inauguration scellera l’entrée définitive des enfants dans un bâtiment digne d’eux. Nous vous tiendrons au courant en temps utile !

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.