2014-12-04-OBIGIES – QUID DE L’EPINE

 

2014-12-04-OBIGIES – QUE VA DEVENIR LE SITE DE L’EPINE ?

 

Avant de faire connaître l’état d’avancement des éventuels projets actuels, il serait bon de se remémorer les difficultés qui se profilaient déjà à l’horizon du 15 mars en 2012 et que chacun a, en partie du moins, rangé dans la boîte à oublis.

Voici donc ce que nous vous présentions à l’époque :

 

OBIGIES - LE SORT DE L'EPINE

OBIGIES - La plaine de l’Epine dans un bien triste état

 

 Située sur le territoire de Frayère, la plaine de jeux de l’Epine qui appartient présentement au CPAS de Tournai sera rachetée par la Commune dans un délai assez court : « Cela devrait être fait pour les vacances scolaires », nous affirme Marc D’Haene le bourgmestre de Pecq « pour la somme de 80.000 € sur fonds propres ».

 

 L’Epine appartient au CPAS de Tournai, lequel a loué l’endroit à l’IMSTAM. Le but de l’association était de créer un centre de vacances qui dura une dizaine d’années. Pour ce faire, il a érigé les bâtiments tels qu’ils existent encore aujourd’hui. A noter que le bâtiment principal a été construit sans fondations !!! Au départ, ce que l’on a appelé par la suite « garage », n’était qu’un simple préau. Le centre de vacances ne servait que pendant la période estivale. A cette époque, l’IMSTAM qui gérait l’ensemble, montait des tentes de l’armée pour les besoins journaliers. En autre temps, quelques fermiers y plaçaient leurs outils, la fête des Jeunes collectait les vieux papiers (tout au début) et les entreposait là aussi. Elle y avait son local qui servait pour leurs réunions du dimanche matin, y organisait aussi des petites soirées…

Lorsque la plaine n’a plus été occupée, le site est devenu à l’abandon. Comme le Centre de vacances n’existait plus, le Comité des fêtes d’Obigies (Géranium) a conclu un bail emphytéotique de 21 ans avec Julien Wlomainck de l’IMSTAM, bail qui court normalement vers les 2020 et a restauré les bâtiments, « Nous avons fait des garages, placé des portes, refait la toiture qui tombait en ruines, refait le terrain de tennis subsidié par l’ADEPS. Ledit terrain a posé pas mal de problèmes : certains payaient une cotisation, d’autres, non Obigeois, préféraient découper le treillis pour venir jouer sans payer. En outre, la table de tennis de table a été incendiée… »

 

Qu’en est-il maintenant ? (NDLR : à ce moment-là)

  Les garages sont occupés en grande partie par la fête du géranium qui y stocke son matériel et qui continue à payer une location au CPAS de Tournai. D’autres associations, notamment le Tir aux clays font de même. Un jeu de boules démontable qui sert à la fête de la Pentecôte à Léaucourt y est remisé aussi. Même l’école d’Obigies en profite pou y mettre les tables lorsqu’elle organise son jeu de cartes. Pour des fêtes de famille ou autres, le comité a loué le bâtiment principal lorsqu’il était encore en état.

 

Si la commune devient propriétaire, où allez-vous remiser votre matériel, question posée à Daniel Drouillon ?

 

 

 

 Celui-ci nous précise son point de vue : « L’idée de la commune, c’est de racheter l’endroit ; un projet existe de reconstruire les nouvelles installations avec IDETA le PCDR (Plan communal de développement rural). Nous avons assisté à plusieurs réunions : les responsables se sont engagés à ce que les garages actuels restent, ce dont je doute. Il se pourrait aussi que tout soit complètement rasé et qu’on refasse des lieux de stockage pour nous. Selon leurs promesses, nous aurions toujours un endroit pour stocker notre matériel ».

Jules Biltresse, le bourgmestre de l’époque aimerait que la commune participe aux frais que le Comité des fêtes a investis. Ce serait logique qu’il nous revienne quelque chose, pas qu’ nous remboursent mais que nous puissions jouir d’un endroit sans nous faire payer une location pour quelque chose que nous avons rénové nous-mêmes. Le problème que soulève Daniel Drouillon c’est l’éloignement de l’endroit par rapport au centre du village. Il faudra en tenir compte lors de l’établissement du projet retenu. De plus, il faut savoir que le terrain est argilo-marneux et qu’à 30 cm de profondeur, l’eau est présente.

 

Précisions par le bourgmestre Marc D’Haene

  Il faut savoir que le CPAS de Tournai louait la plaine à l’IMSTAM (Intercommunale d'Œuvres Médico- Sociales des Arrondissements de Tournai – Ath – Mouscron). Le contrat a été rompu et le CPAS est d’accord de vendre. L’estimation a été faite par le Receveur d’enregistrement. Le CPAS demande en plus 10 % suivant en cela la légalité. La Commune l’a mis dans son budget et au mois de mars ce point passera devant le Conseil communal.

Un problème cependant : l’IMSTAM a un contrat avec le Comité des fêtes d’Obigies (le comité du géranium).

Durant quelque cinq années et ce, jusqu’en 2006,  Samuel Terlin, Jean-François Déplechin et Philippe Ergo, trois jeunes d’Obigies ont organisé un barbecue qui a attiré pas mal d’Obigeois. 

 

Quelle sera ensuite  sa destination ?

 « Gros problème, annonce le maïeur. Divers plans ont été discutés mais jusqu’à présent rien n’a été décidé. Mon souhait est de créer un deuxième terrain de sport, un multisport pour les jeunes. Il semble que c’est ce projet-là qui sera retenu. Bien sûr de nouveaux bâtiments devront voir le jour comme par exemple créer une salle de fêtes… Les bâtiments existants qi sont dans un état lamentable, devront disparaître, ceci mis à part la série de garages. A noter que le bois qui jouxte la plaine et qui fait partie du lot sera préservé. L’entrée changera : elle se fera par la rue Frayère, ce qui pourra éventuellement servir de sortie de secours.  

Ces travaux, selon le bourgmestre, incomberont à la nouvelle majorité. On s’en doutait un peu !

Entretemps, la Commune a racheté le site, mais dans l’acte de vente il est dit que le petit bois serait abattu par le CPAS de Tournai. C’est à la suite d’un avis de la division Nature et Forêts de Mons que cet abattage a été décidé « par mesure de sécurité » 

 

 

Et maintenant qu’en est-il exactement ?

 

Marc D'Haene.jpgPour le savoir, nous avons contacté le bourgmestre. Il nous tient au courant : « Le projet que l’on avait fait pour la Région wallonne n’a pas été accepté : projet trop important, trop coûteux, a-t-elle affirmé. Différentes combinaisons avaient été présentées à l’époque et discutées par différents représentants de partis. Celles-ci avaient motivé le refus de la Région wallonne. Nous allons donc être dans l’obligation de revoir l’ensemble de ce que nous allons faire. J’espère que ce problème sera résolu d’ici la fin de la législature actuelle mais certainement pas dans les années à venir. De plus, ce sera revu fortement à la baisse. Il faut savoir que le budget n’est en rien concerné puisque c’est dans la cadre du PCDR (Plan communal de développement rural) que le projet devrait être réalisé. Les subsides pourraient être accordés jusqu’à hauteur de 50 à 70%. Après moult interventions, refus, difficultés, accords, le comité du PCDR a finalement été accepté ». Notons que des 16 garages existants, la Commune en occupe un, les 6 autres étant loués à celle-ci par le Comité des fêtes du géranium.

Voilà donc  la situation telle qu’elle se présente aujourd’hui. Il faudra donc attendre. Dans quelques années, nous reviendrons sur ce sujet.

Les commentaires sont fermés.