LES AVENTURÊVES

Etre reçue par la princesse Mathilde n’est pas l’honneur que tout le monde peut revendiquer. C’est pourtant ce qui est arrivé à Carole Bonnet, présidente des Aventurêves.

A l’origine desdits Aventurêves, il y avait l’envie d’écrire de l’auteure Carole Bonnet mais aussi l’envie de communiquer le goût de la lecture aux enfants. Et comment mieux y parvenir qu’en inventant des histoires dont ils sont les héros ?
Ainsi naquirent « Les Aventurêves ».

 

enfants,livres

 C’est une série de rêves qu’elle a lancée il y a quelques années et dont la particularité part du fait que les trois héros principaux sont ses trois fils : Léo, Charly et Eliot. C’est l’histoire des trois frères qui, un soir, vont se coucher et vont se retrouver dans le même rêve où ils vont avoir une mission. Le livre est évidemment empreint de suspense et de beaucoup d’humour.

Les ateliers d’écriture ont eu une naissance quelque peu spéciale : « En fait quand j’ai lancé ma série romans jeunesse , mon but et mon envie était d’aller à la rencontre des enfants. J’avais l’intention d’aller de me rendre dans les classes mais pour expliquer mon parcours et comment j’étais arrivée à l’écriture et je pense, et tout au fond de moi j’en reste persuadée encore, cela peut aider beaucoup d’enfants qui sont dans des difficultés personnelles ou des problèmes scolaires ou familiaux. Je suis certaine que l’écriture peut les aider. Au départ, j’ai été bien reçue à Frasnes où tout le monde était très motivé. Les enfants ont émis le désir d’en faire un également ? De là m’est venue l’idée : pourquoi ne pourrait-on pas faire un livre ensemble dans cadrage d’écriture en relais. C’est ainsi que l’aventure a commencé ».

Le premier atelier a vu le jour avec un livre en final. Carole Bonnet enous en explique le cheminement : « La presse s’est emparée de l’évènement  puisque c’était la première fois qu’une telle expérience existait, Aussi les demandes ont afflué de la part des écoles, des bibliothèques, communes … qui voulaient réitérer l’expérience. Lorsque l’on a perçu cet engouement pour les ateliers, on s’est dit que ce serait dommage  de ne pas continuer. Pour ce faire, il  fallut rechercher des personnes motivées à travailler de concert. Une structure a été établie : les ateliers « Graines d’écrivains » et une asbl a vu le jour avec des animatrices francophones, néerlandophone et une germanophone près d’Eupen dont les livres sont imprimés dans les deux langues. Mise à part la Belgique, le système continue à Montréal, en France, en Suisse ».

Les propres livres de l’auteure Carole sont diffusés dans 34 pays. En ce début 212, 730 écoles à travers toute la Belgique sont inscrites aux ateliers « Graines d’écrivains »

A Kain, les élèves du Collège Notre-Dame de la Tombe viennent de sortir « Sur les pas de l’Abbé Dropsy », lequel était professeur de sciences au Collège et résistant actif durant la guerre

 

La méthode

 

Carole se rend dans les écoles, va quémander l’intérêt de la direction et des instituteurs et choisit un thème. Chaque classe, de la 3ème à la 6ème, est divisée en groupes qui travaillent pour fabriquer l’histoire. Après la mise en route, la suite est passée à la classe suivante et ainsi de suite pour arriver au final, un travail qui dure environ un an. L’auteure assure ensuite le formatage du texte et le fonctionnement d’images réalisées par Julie Vantyghem, une maman artiste qui a guidé avec bonheur les enfants des 1ères et 2èmes.

A Kain, c’est l’assureur Valemberg qui a offert le livre aux élèves participants. Les livres supplémentaires sont vendus au prix de 9 € mais ne sont par vendus en librairie.

 

Edgar Déplechin

 

Photo : Carole Bonnet, son mari et Julie Vantyghem

Contact : asbl Graines d’écrivains, rue de Vezon, 32 – 7643 Fontenoy

E-mail : eric.cluny@grainesdecrivains.be – Tél : +32(0)476/486 209

Les commentaires sont fermés.