foot

  • FOOTBALL - L'ASS MONTKAINOISE

    Kain, foot,

     

     

     

    L’ASS MONTKAINOISE

     

    Le président ne s’en laisse pas conter

     

    Afin de pouvoir jouer normalement un mach de foot nocturne, voire un entraînement, un minimum d’éclairage est indispensable. Or, il s’avère que ce n’est pas le cas à la Monkainoise.

    Depuis plus de trois ans, en effet, une réalisation réalisée par Vano s’est montrée en dessous de tout.

    Il était plus que temps, de remédier à cet état de choses ;

    Nous avons voulu en avoir le cœur net. Pour ce faire, nous avons interviewé le président de la Montkainoise, Edgard Dupret. C’est avec un intérêt soutenu que nous en faisons part à nos lecteurs et, spécialement à nos amateurs de football.

     

    « Un contact  avec Vano s’est bien passé » dira le président : « Vano  avait des obligations de moyens. ‘Vous n’avez réalisé ce que demande la Fédération et déterminé le nombre de pylônes indispensables ».

    Que s’est-il passé ? Sur le terrain du terrain, face à la buvette, l’on avait jadis implanté six pylônes lors de la création de la piscine (3 d’un côté, 3 de l’autre côté).

    Le projet de Vano était de placer uniquement 4 pylônes d’une nouvelle génération (4 pour raison de concurrence probablement)  placés plus haut et donc avec un rendement supérieur, ce qui a été fait. Notons que la même opération avait été faite à Warcoing qui avait donné entière satisfaction.

    Or, à l’ASS.Montkainoise, au milieu du terrain, l’on relevait au maximum 55 Lux  alors qu’au pied du pylône, l’on comptait 130 Lux ! L’on admettra que cela frisait l’anormalité.

    Vanon a été averti de cet état de choses, choses qui avaient été jugées de peu d’importance par Vano.

     

    C’st alors qu’est arrivé à la présidence Edgard Dupret qui a pris les choses en main. Grâce à son intervention, les techniciens de l’installation ont promis de démonter un projecteur complet : démonter un luminaire qui fut testé au banc d’éclairage. Le résultat a fait paraître des problèmes, d’une part la température d’éclairage D’autre part la courbure des déflecteurs mal calculée et mal exécutée. De plus, la qualité d’aluminium reflétant l’éclairage sur le terrain n’était pas normale.

    Edgard Dupret a réagi depuis son arrivée au poste présidentiel : « J’ai eu des contacts avec VANO à qui j’ai signalé que jusqu’à présent, nous avions toléré les malversations  mais que, désormais, nous prendrions des  mesures appropriées.

     

    Et maintenant, que va-t-il se passer ?

     

    Un avocat a été consulté, une lettre recommandée a été adressée à Vano: « Si, pour le 15 mars, souligne le président, je n’exige absolument deux choses : la remise en conformité (ce dont je doute fort), je m’adresserai à mon avocat qui m’a affirmé que le préjudice étant acquis depuis 40 mois, à savoir : l’éclairage ne permet plus qu’aucun de match nocturne ni aucun entraînement ne peuvent avoir lieu. En second lieu : nous réclamons un dédommagement. Je suis prêt à demander la résolution du contrat, ce qui signifie : la résolution du contrat, la remise en état, et le remboursement des fonds perçus durant des années »

     

    Il faut savoir que, d’ici 15 jours, tous les bâtiments seront démolis : basket, football, côté buvette. « Autrement dit l’AS.Montkainoise est sous pression ! »

     

    Photo : Trop peu d’éclairage