SOUHAITS

  • 2015-01-02-PECQ - VOEUX DE JANVIER 2015

    2015-01-02- PECQ - POUR CEUX QUI N'ONT PAS EU L'AVANTAGE D'ASSISTER A LA PRESENTATION DES VOEUX

     

     Mieux vaut tard que jamais ! Voici l'intégralité du discours de Marc D'Haene:

     

     

    Marc copie.jpg

     

     

    "Il est de coutume de se souhaiter mutuellement des bons vœux en début d’année nouvelle et le fait de rassembler des personnes qui travaillent ensemble pour le bien des citoyens pecquois et le bon fonctionnement de la commune est une excellente habitude qu’il faut garder.

     

    Le discours du bourgmestre en son nom et au nom du Collège

     

    Je prends donc la parole au nom du Collège communal pour vous exprimer tous nos bons vœux pour l’année 2015 qui, malgré toutes les restrictions annoncées, sera pour chacun de vous, nous l’espérons tous,  une bonne année.  Que durant les 12 mois à venir vous puissiez garder une bonne santé afin de pouvoir profiter de toutes les choses agréables que la vie peut vous apporter.  Que vous puissiez vous épanouir pleinement tant en famille qu’au travail, dans vos activités de loisir ou vos passions.

     

    L’année qui s’achève a déjà apporté son lot de surprises budgétaires dans le sens où, comme toutes les autres communes, Pecq n’a pas été épargnée par les restrictions fédérale et régionale.

     

    Pour pouvoir faire face à cette situation qui n’ira pas en s’améliorant, nous avons dû prendre des mesures drastiques et souvent impopulaires. 

    Nous avons privilégié les départs naturels.  Malgré cela, et nous ne le faisons pas de gaieté de cœur, nous avons dû nous séparer d’autres membres du personnel qui ne donnaient plus satisfaction.  Certaines de ces personnes seront remplacées par des engagement dans le courant de janvier.  L’un sera affecté au service travaux en général(employés et ouvriers) et l’autre pour la bibliothèque.

     

    Toujours au service du personnel, 3 ouvriers ont pris leur retraite en cette fin 2014. Michel Renaut, Patrick Delepierre et Etienne Manche à qui je rendrai un hommage en fin de discours.

     

    Suite à ces départs, il faudra songer à les remplacer et dans un premier temps, nous allons procéder à des examens en vue de l’ engagement d’un mécanicien et d’un ouvrier.

     

    Au rayon des économies, il faut savoir que nous ne remplacerons plus les personnes (par exemple une femme de ménage) en congé de maladie de courte durée.

    Cette réduction du volume de l’emploi demandera à chacun un effort complémentaire pour suppléer en cas d’absence d’un collègue, notamment dans les écoles.

    Malgré toutes ces mauvaises nouvelles, la commune doit continuer à fonctionner et assurer les services et travaux.

     

    Ce n’est certes pas faute de bonne volonté mais la chasse aux subsides, les exigences de plus en plus pointues des administrations prennent énormément de temps et les dossiers n’avancent que très lentement, avec bien souvent des coûts de départ à revoir.

    Au CPAS aussi, les défis ne manquent pas et le déménagement du service administratif du CPAS à l’étage de la maison communale en a été l’un. La présence du personnel administratif du CPAS au même endroit que le personnel communal permet une meilleure synergie entre les deux services. 

     

    Pour cette année,

     

    Des travaux sont en cours de réalisation ou en phase de réalisation :

     

    Pour les écoles :

     

    L’école de Warcoing : un problème administratif est apparu dans le dossier, j’espère que cela ne remettra pas en cause le projet.

     

    L’école d’Obigies : Là aussi un problème administratif retardera légèrement le projet.  Notre souhait est que les travaux commencent le plus vite possible. Dans les prochaines semaines, des classes containers seront installées et l’ancien bâtiment sera démoli pendant une période de vacances.

     

     L’école de Pecq : l’agrandissement n’a pas été retenu dans le plan prioritaire et sera passé de manière traditionnelle, ce qui prendra malheureusement plus de temps. Nous attendons toujours la promesse de vente du terrain de la part de l’administration wallonne.

     

     

    Pour les travaux routiers :

     

    Un plan d’investissement a été introduit pour 2013/2016 pour un montant total de 930 000 €.  A ce jour, les dossiers de l’Avenue des Champs et la rue des Tilleuls sont en cours et un auteur de projet a été nommé pour le Pas à Wasmes suite au lotissement qui se fera à la rue Major Sabbe.

     

    Port autonome :

     

    Comme vous avez pu le constater, la réalisation du port autonome avance à grands pas et elle sera terminée pour fin 2015.  C’était un réel besoin pour notre région puisque de nombreuses entreprises se bousculent au portillon pour obtenir une place.

    Nous serons attentifs au type d’entreprises qui s’y implanteront en favorisant l’emploi local.  Une réunion très importante est programmée à ce sujet le 14 janvier au cabinet du Ministre Prévost.

     

    Pour le sport :

     

    Pour 2015, un projet d’une agarospace sera finalisé sur le terrain jouxtant la maison des sœurs ainsi que l’amélioration de la salle Alphonse Rivière pour la pratique des sports puisque des sports tels que le judo, la gymnastique sportive, le badminton, la boxe et le karaté y sont pratiqués.

     

     

    Pour la bourloire de la maison de village, si le coût total des travaux s’élève à 150 000 €, avec une subsidiation de 80 %, ceux-ci  reviendront à + ou – 30 000 € pour la commune. L’inauguration est prévue pour le printemps prochain.

     

    Pour la petite enfance :

     

    Dans le bâtiment des sœurs que nous avons acquis, nous avons déjà installé la consultation des nourrissons et, pour fin 2015, nous espérons que le projet complet crèche et ATL sera présenté afin de regrouper tous les services « pôle enfants » dans ce bâtiment.

      

    Pour les travaux en général :

     

    Notre souhait est la poursuite du maintien d’une commune propre où il fait bon vivre et se promener.  L’aspect extérieur de notre entité doit rester une carte de visite engageante.

     

    La priorité des priorités pour cette législature reste la mise en conformité du home Général Le Maire. Il faut prendre le problème à bras le corps car il y a urgence et les prochains mois seront déterminants. C’est en équipe et avec tout le personnel concerné qu’il faudra réaliser les efforts nécessaires pour arriver à notre but.  Vous pouvez compter sur moi pour faire le relais entre vous et le ministre Prévost, à condition de tous tirer dans le même sens.

     

    Tous les autres aspects de la vie de l’entité feront bien sûr toujours l’objet d’une attention toute particulière, aussi bien ce qui se fait au jour le jour que le long terme.

     

    L’administration est le lieu d’accueil du public et la qualité des services rendus à toute la population doit rester très efficace.

     

    Un plan de cohésion sociale a été mis sur pied en collaboration avec la commune de Celles.  Quelques activités ont déjà été réalisées et toute une série est encore à venir afin de rapprocher les générations et apporter une aide précieuse à certaines personnes.

     

    Le bulletin communal est bien opérationnel et durant cette année, le site internet sera rénové et nous espérons que ces moyens de communication seront utiles à toute la population.

     

    Le logement reste un secteur sur lequel nous sommes interpellés journellement. Un nouvel ancrage communal a été voté au Conseil et il a été retenu pour être mis en œuvre. Autre bonne nouvelle : la construction des 33 maisons de la cité du Blanc Béo va démarrer prochainement. Ces projets sont réalisés en étroite collaboration avec les Heures Claires.  Nous espérons en développer encore d’autres durant la législature.

     

    La Rénovation rurale suit son cours, les projets retenus pourront se réaliser dans la mesure de nos moyens. 

     

    Pour l’enseignement, il faut maintenir la qualité de nos écoles, nous comptons sur chacun des enseignants pour permettre aux écoles communales de pouvoir continuer à prodiguer cet enseignement fondamental si important au cœur de nos villages.

     

    Concernant l’agriculture et l’environnement, la majorité entend poursuivre la rénovation des voiries agricoles et s’atteler au remembrement des terres.  La défense de l’environnement passera notamment par une attention toute particulière aux problèmes de pollution industrielle, la sensibilisation à la problématique de la gestion des déchets et la sauvegarde du patrimoine naturel.  La Maison de Léaucourt fonctionne aujourd’hui de manière active et dynamique afin de motiver un très large public à la découverte et à la préservation de la richesse de notre environnement.  Même si les activités proposées sont à la hauteur du but recherché, il faudrait sans doute être plus innovants pour attirer plus de public et rentabiliser au mieux les infrastructures. Quant à la gestion des déchets, nous félicitons la population pour la discipline avec laquelle elle a entrepris le tri qui permet d’alléger le poids des poubelles.  Le bémol est de constater que malgré tous les efforts accomplis par la commune, on retrouve encore des déchets sauvages et des déchets jetés le long de nos routes.

     

    La problématique des inondations a déjà été étudiée mais des problèmes budgétaires n’ont pas encore permis la réalisation  des travaux.  Avec l’aide des intercommunales concernées, nous nous attelons à trouver les subsides nécessaires pour la réalisation de ces travaux.

     

    Quant à la sécurité, aussi bien dans les quartiers que sur les routes, elle reste une préoccupation quotidienne.  Pour veiller à cette sécurité, nous pouvons compter sur la police du Val de l’Escaut mais les policiers ne savent faire aucun miracle pour enrayer les malversations et les accidents. Nous avons déjà pris des mesures et continuons notre lutte contre la vitesse et le non-respect des limitations et signalisations sur toutes les routes de l’entité.

     

    Aujourd’hui, l’équipe politique en place est décidée à accomplir ce qu’il faut dans tous les domaines de la gestion communale et nous essayons de travailler de manière très constructive pour le bien de toute l’entité.

     

     Mais une entité tourne aussi avec un personnel de qui on attend que le travail demandé soit fait et bien fait.  C’est aussi la collaboration totale entre les politiques et le personnel qui permet à la Commune de bien fonctionner.  Nous devons pouvoir compter les uns sur les autres.

     

    Nous voulons toutes et tous vous remercier pour le travail que vous accomplissez, là où on vous demande de donner le meilleur de vous-mêmes au jour le jour et à long terme car en tant qu’employé, enseignant, policier, personnel soignant ou ouvrier, nous savons que nous pouvons compter sur vous et vous pouvez aussi compter sur nous.

     

    De tout cœur, nous vous souhaitons encore une très bonne année et surtout une très bonne santé !