GUERRE

  • 2015-07-21-MESSE-MONUMENT

     

    2015-07-21-PECQ  FÊTE DU 21 JUILLET

     

    2014-11-07-PECQ - MONUMENT copie.jpg

    2015-07-21--PECQ-MESSE - MONUMENT.doc.jpg

     

  • 2014-11-07-PECQ-LES ENFANTS ONT AUSSI PARTICIPE

     

     

    2014-11-07-PECQ – LES PECQUOIS SE SOUVIENNENT DE CEUX QUI SONT MORTS DURANT LES DEUX GUERRES MONDIALES

     

    2014-11-07-PECQ - MONUMEN copie.jpg

     

    Entourés des enfants des écoles, groupés autour du monument aux morts, les participants ont assisté à la commémoration des deux conflits mondiaux qui ont provoqué tant de désolations dans notre population. Après les cérémonies devant le dit monument, tous se sont rendus vers la pelouse y attenant afin d’aider les enfants à participer à la plantation d’un chêne, lequel de par sa lenteur de croissance restera vivant pour témoigner, à notre mémoire, le sort de tous ceux qui ont eu le malheur de laisser leur vie afin que nous vivions libres.

     

    DSC_2485 copie.jpg

     

    Parmi les divers discours qui ont émaillé la cérémonie, nous avons relevé ceux du président Pierre Vancoppernolle et de l’échevine Agnès Vandendriessche que nous nous plaisons à reproduire intégralement ci-dessous :

    Au nom de la Section Locale des Anciens Combattants de Pecq,  j’ai l’honneur de vous souhaiter la bienvenue et de vous adresser mes remerciements pour votre participation à cette cérémonie anticipée du 11 novembre.

    Je tiens tout d’abord à remercier l’Administration Communale de Pecq et plus particulièrement Mme Vandendriessche pour leur précieuse collaboration à l’organisation de cet événement.

    Comme lors du relais sacré d’hier, je m’adresse, ce jour, plus particulièrement aux enfants.

    Nous sommes ici face au Monument aux Morts sous lequel sont enterrés des Combattants de 14-18 et 40-45, qui ont donné leur vie pour préserver notre liberté.

    Il y a 100 ans débutait la grande guerre et, à cette date du 7 novembre 1914, 97ème jour de guerre, les soldats étaient déjà les pieds dans l’eau suite à l’ouverture des écluses de Nieuport.  Cela a duré 4 ans, durant lesquels la faim, la maladie, le froid, les combats au corps à corps ont entrainé la mort de près de 42.000 militaires et 60.000 civils, belges.

    Je ne vais pas aller plus loin dans les détails de cette horreur ; à l’école avec vos professeurs, dans les livres, dans les films et reportages vous comprendrez que la guerre n’est pas un jeu…

    En cette année du centenaire, vous allez, Chers Enfants, participer à la plantation du Chêne du Souvenir qui, tout au long de sa croissance, couvrira de son ombre, chaque année plus grande, le souvenir de tous ceux qui, non seulement en 14-18, mais aussi en 40-45, se sont battus pour que nous puissions vivre en paix.

    Tout à l’heure, à l’issue des diverses interventions et après l’hommage fleuri à ce Monument, nous nous dirigerons vers le lieu de plantation où je reprendrai quelque peu la parole.

    Au chêne

     

    Au nom de la section locale des Combattants de Pecq, je tiens à remercier les autorités communales qui ont accepté et mis en œuvre notre proposition du Chêne du Souvenir.

    Ce chêne rappelle celui planté en 1919  près de la Chapelle Notre Dame des Grâces lors de la visite du Roi Albert 1er aux régions dévastées.

     

    Mais, ce chêne écarlate est surtout symbole de force, de beauté, de grandeur et d’éternité… Chers Enfants, et vous tous ici présents, nous vous confions ce chêne et vous demandons d’en être les gardiens, d’en être les garants de sa bonne évolution et donc du maintien du souvenir. La plaque le rappellera au pied de cet arbre.

                                                                    

    DSC_2487 copie.jpg

     

     

    Les enfants, vous êtes notre avenir et donc, aujourd’hui, les seuls sur qui nous pouvons compter pour dire et répéter sans cesse «  La guerre, plus jamais ça ! ».

     

    J’invite maintenant Mr Jorion et les représentants des Autorités communales à donner les premiers coups de pelle, à la passer ensuite aux enfants désignés par les écoles. Ce  « passage de pelle » représentera ainsi un passage de témoin, la transmission de relais du souvenir.

     

     

    DSC_2490 copie.jpg

     

               

    DSC_2495 copie.jpg

     

    DSC_2493 copie.jpg

     

    Nous écouterons ensuite la sonnerie aux morts pendant que les enfants fleuriront  le chêne et enfin, d’un seul chœur, nous chanterons la Brabançonne.

                                                                         

    DSC_2499 copie.jpg

    DSC_2500 copie.jpg

     

     

    Merci à tous.

     

    Au tour d’Agnès de s’adresser à tous et, particulièrement, aux enfants :

    Mesdames, messieurs, chers enfants,

    Rien n’est plus important que le souvenir. Aujourd’hui, nous pensons à des personnes que vous ne connaissez pas et qui pourtant sont morts en se battant pour que notre pays soit libre.

    Notre devoir est de continuer à leur rendre hommage car, sans eux, nous ne serions sans doute plus belges depuis 100 ans. En effet, c’est au cours de la 1ère guerre mondiale de 1914 à 1918, celle qu’on a appelée « la grande guerre » que des millions de soldats et de civils sont morts pour vaincre les envahisseurs. La date du 11 novembre nous rappelle la signature de l’armistice qui a mis fin à cette guerre.

    Nous sommes donc ici rassemblés autour de ce monument aux morts, symbole du respect que chaque village doit à ses soldats.

    Ayons une pensée très émue pour tous les combattants Pecquois tombés aux champs de bataille dont les noms et photos figurent sur le panneau confectionné par les élèves de l’école communale de Pecq, ici présents.

    Ensuite nous vous invitons à aller planter un chêne du souvenir afin de rendre hommage à tous les anciens combattants de notre entité mais aussi de notre pays.

                                                                     

    20144-11-07-PECQ MOT DU D copie.jpg

    Le doyen Laurent Ruelle bénit le chêne

    DSC_2486 copie.jpg

     

  • 2014-11-11-WARCOING - COMMEMORATION DE LA GRANDE GUERRE

    2014-11-11-WARCOING - LE 11 NOVEMBRE

    Une  messe à l'église de Warcoing sera célébrée à 10h, suivie de l'hommage au monument aux morts.

    Le verre de l'amitié sera partagé avec les participants à l'école de Warcoing.
  • 2014-09-14-PECQ - Journées du Patrimoine 2014

    204-09-014 ESQUELMES - LIEU DE MEMOIRE

     

    Genèse et caractéristiques d’un cimetière du Commonwealth

     

    Plus de 200 Britanniques, tombés lors de l’offensive allemande de mai 40, reposent à Esquelmes, dont le 9ème Duc de Northumberland, cousin de la famille royale anglaise. 

     

     

    2014-09-14-ESQUELMES - CIMETIERE.jpg

                                     Cimetière d'Esquelmes

     

    Après une évocation des faits militaires, la visite sera essentiellement axée sur la création de ce cimetière et sur les caractéristiques  communes à tous les cimetières du Commonwealth. 

    2014-09-14-PECQ - CIMETIERE.jpg

                             Cimetière de Pecq                          

     

    Visite guidée : dimanche 14 septembre, 15h

    Renseignements : La Maison de Léaucourt
    069/58-06-13
    www.lamaisondeleaucourt.be
    lamaisondeleaucourt@skynet.be

  • 2014-04-25- LA LIBERATION DE TOURNAI PAR DON BOSCO

    2014-04-25- LA LIBERATION DE TOURNAI VUE PAR DON BOSCO

     

    Il y a 70 ans, Tournai était libérée de la botte nazie le 3 septembre 1944. A l’occasion des Portes ouvertes, les 25 et 26 avril, l’IDBT (Institut Don Bosco) a décidé de profiter de cette occasion pour présenter une exposition réalisée par l’asbl « Mémoire d’Auschwitz » sur le thème « 1914 – 1945 Parcours de témoins dans la tourmente ».

    Lire la suite

  • 2013-11-15- COMMEMORATION DU 10e ANNIVERSAIRE DE LA GUERRE 14-18

     

    2013-11-15- PECQ - COMMEMORATION DU 10e ANNIVERSAIRE DE LA GUERRE 14-18 

    numérisation0003.jpg

    rations futures 1914-1918.

    Mémoires écrites recueillies par Jules Jooris.

    Fondation cultureelle Charles Dekoster Pecq - novembre 2013

    numérisation0004.jpgnumérisation0005.jpgpourront être achetés aux adreses suvantes:

     

    numérisation0006.jpg

     

    G.Vandenberghe-Romant.

  • 2013-11-11- OBIGIES – CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE

     

     

    OBIGIES - ANCIENS ET JEUNESSE UNIS DANS LE MEME SOUVENIR

     

    DSC_0711 copie.jpg

     

     

    Chacune des communes de l’entité de Pecq célèbre à son tour son passé meurtri. Cette année, c’était au tour d’Obigies de réunir les habitants que le civisme habite toujours autour de l’église et de son monument.

     

    DSC_0708 copie.jpg

    DSC_0713 copie.jpg

     

     

    En cette journée fériée, l’ensemble de l’entité a cependant tenu à rappeler son histoire pendant la Première Guerre mondiale et ainsi honorer ceux qui sont morts pour la patrie.

    Lire la suite

  • 2013-07-21 – BELGIQUE : QUE REPRESENTE LE 21 JUILLET

    A l'occasion de notre fête nationale, René Smette, 1er échevin a prononcé le discours en lieu et place du bourgmestre, retenu à Bruxelles pour un mariage dans sa famille.

    Lire la suite

  • 2013-07-21 OBIGIES MEMOIRE DES DEUX GUERRES

     

     

     

    2013-07-15 PECQ Marnick Vandecasteele entretient la mémoire des deux dernières guerres.

     

    DSC_0380 copie.jpg

     

    Ce lundi, nous avons surpris Marnick à Obigies occupé à rénover le monument dédié à ceux qui, dans le village, ont perdu la vie, soit lors de bombardements, soit en donnant leur sang pour la patrie.

    Il nous a expliqué la raison de son travail commandé par la commune de Pecq.

    « A Hérinnes, j’ai refait complètement le monument aux morts et je suis occupé à faire de même au cimetière de Pecq : j’ai renouvelé le blason, j’ai redessiné les lettres, je fait la même chose à Obigies et puis ce sera le tour de  Warcoing.

    J’ai commencé l’an dernier en octobre, la commune voulant commémorer le 11 novembre à Hérinnes. Pour ce faire, le monument d’un des villages est choisi mais comme nous ne savons jamais lequel longtemps à l’avance, je n’ai pu faire pour cette date que la partie avant. Par après, j’ai terminé la face arrière. A Pecq, j’ai commencé  à tout décaper »

     

    Il en profite pour nous parler des tombes des soldats tombés lors de la guerre : « On enterrait les cadavres des soldats anglais là où ils étaient tués. C’est ainsi qu’on les retrouve dans les cinq villages de l’entité. Par contre, comme il existait un hôpital à Saint-Léger, c’est dans cette commune qu’ils ont été enterrés. C’est une société anglaise qui entretient toutes les plaques de ses soldats. Idem pour les soldats américains. De la guerre 14, le seul cimetière est situé à Waregem.

    Normalement, ce travail de conservation doit être fait chaque année. Chez nous, c’est moi qui m’en charge, n’obligeant pas de ce fait la société de s'en occuper. Pour ce faire, la commune reçoit des subsides.

     

    Tous les monuments sont nettoyés au Kärcher. A noter que le nettoyage est fait normalement par les anciens combattants mais, hélas, la grande faucheuse se manifeste chaque année les rendant moins nombreux.

     

    Une véritable passion

     

     

    DSC_0384 copie.jpg

     

     

    Marnix éprouve un véritable attrait pout tout ce qui touche les deux guerres, « un peu moins pour la guerre 14 », dira-t-il. Il fait partie d’un club « Hell on wheels » de Taintignies (la 2e Division blindée US) Elle fut la première division Américaine à entrer en Belgique à hauteur du village de "La Glanerie"  le 2 septembre 1944 à 8h du matin.

    « En théorie, les Américains ne devaient pas rentrer en Belgique, nous affirme notre homme mais ils ont passé le petit ruisseau, la frontière étant difficile à distinguer ».

     

     

    DSC_0385 copie 2.jpg

     

     

    Ils entourent le monument du premier Américain prenant pied sur notre territoire à Taintignies

     

    Le club se réunit une fois par mois. La prochaine sortie aura lieu ledimanche 01 décembre 2013 à RUMES au Hall Sportif. La dernière avait duré trois jours du vendredi au dimanche soir. Un camp est monté avec du matériel d’époque et un circuit est organisé avec les véhicules.

    Pour les amateurs, signalons qu’un musée des 18 jours est ouvert à Pipaix ruede l'Eglise 5b, (Tél069 66 28 87. Il est ouvert tous les 3èmes dimanches du mois de 14 à 18h d’avril à novembre  et présente de très belles pièces couvrant l’ensemble des deux guerres.

    Note : Marnick Vandecasteele recherche tout objet des guerres 14 et 40 Tél : 069/55.69.82 ou 0478/68.40.61

    Quelques photos de Marnick en plein travail

     DSC_0379 copie.jpg

    DSC_0376 copie.jpg

     

    Edgar Déplechin