ECOLES

  • 015-09-14-OBIGIES –L’ANCIENNE ECOLE VIT SES DERNIERES HEURES

     

     PETIT RAPPEL AVANT

     

     

    L'INAUGURATION

     

     

     

     

    2015-09-14-OBIGIES – APRES QUELQUE 140 ANS DE « BONS ET LOYAUX SERVICES », L’ECOLE DISPARAÎT

     

     

    DSC_5603 copie.jpg

    Dernière vue de la façade de l'école qui rappelera tant de souvenirs

    Et voici l'intérieur de la cour qui contenait en son temps l'école, la maison de l'instiruteur et la salle communale

     

    DSC_5578 copie.jpg

    DSC_5577 copie.jpg

    DSC_5576 copie.jpg

    DSC_5574 copie.jpg

     

    C’est donc aujourd’hui que commence la démolition de l’ancienne école qui a connu des heures de gloire mais qui, à l’heure d’aujourd’hui mérite amplement le nom de vétuste.

    Avant de commencer la disparition complète de l’ensemble, les spécialistes procéderont au désamiantage des éléments qui, lors de la construction étaient inconnus des problèmes existentiels qui ont fait surface  et qui, comme chacun sait sont soumis à une règlementation stricte qui doit faire l'objet de précautions particulières en raison du risque sanitaire associé.

    En procédant à cette tache ardue, tout matériau qui pourrait devenir dangereux lors de la démolition sera lui aussi enlevé. Pensons au balatum par exemple.

    Nous avons, en compagnie du directeur de l’école, Samuel Denis, pu pénétrer à l’intérieur et lorsque l’on parle de vétusté, ce n’est vraiment qu’un doux euphémisme.

     

                                                                 Voyez vous-même

     

    DSC_5579 copie.jpg

    DSC_5580.JPG

    DSC_5581.JPG

    DSC_5582.JPG

    DSC_5585.JPG

    DSC_5586.JPG

    DSC_5588.JPG

    DSC_5589.JPG

    DSC_5590.JPG

    DSC_5591.JPG

    DSC_5592 copie.jpg

     

    Les photos qui accompagnent ce texte le prouvent à satiété. Certains locaux laissent entrer la pluie, les cheminées n’existent plus qu’à titre souvenir, des murs qui ont perdu leur couleur rongés par l’humidité. Il était plus que temps d’abattre complètement le bâtiment, ce qui sera fait dans les jours qui suivent. Le matériel de destruction est déjà en partie à pied d’œuvre au moment où nous écrivons ces lignes (8h du matin ce lundi).

     

    DSC_5573 copie.jpg

    DSC_5572 copie.jpg

    DSC_5571 copie.jpg

    DSC_5602.JPG

     Il devrait être remplacé par une école toute neuve dont les travaux pourraient commencer (dixit la direction) en octobre. Si cela est, cela ne devrait pas traîner. Cela permettrait après la finition et l’ameublement d'enlever les classes conteneurs qui avaient dû être aménagées pour accueillir les classes, les autres étant devenues littéralement insalubres et parfois dangereuses.

    Les plans que nous avons consultés devront certainement convenir à ce modèle de construction, pour le bien de tous, tant professeurs qu’élèves, lesquels sont au nombre de 185.

     

     

    DSC_5594.JPG

    DSC_5595.JPG

    DSC_5596.JPG

    DSC_5597.JPG

    DSC_5598.JPG

     Petit retour en arrière : c’est le 19 mai 1874, que M. le baron Edouard de Ville, bourgmestre, des échevins et conseillers, que fut décidée l’ouverture des soumissions pour la création des écoles communales et de la Maison communale avec habitations pour l’instituteur et l’institutrice. C’est M. Philippe Defontaine entrepreneur à Esplechin qui emporta le marché et ce, pour la somme de 42.500 francs.

     

     

    DSC_5593 copie.jpg

      

    Jadis un mur de séparation divisait garçons et filles, mur qui, par la suite (mixité oblige) fut abattu.

    Cette partie restera bien entendu. A gauche de la cloche s'élevait perpendiculairement le mur de séparation. La Vierge a été replacée et a retrouvé sa place d'antan.

           Par contre tout ce qui suit va disparaître.

                 DSC_5569.JPG

    DSC_5600 copie.jpg

    DSC_5599 copie.jpg

    DSC_5601 copie.jpg

    Inutile de dire que la future nouvelle implantation réjouit l’ensemble pédagogique. Nous supposons qu’une inauguration scellera l’entrée définitive des enfants dans un bâtiment digne d’eux. Nous vous tiendrons au courant en temps utile !

     

     

     

     

     

     

     

  • 2015-11-22-OBIGIES- L'ECOLE COMMUNALE PRESENTERA UN TOUT NOUVEL ASPECT

     

    2015-11-22-OBIGIES - LE BÂTIMENT QUI AVAIT ETE CONSTRUIT POUR LA MAISON DES RELIGIEUSES, CELLE DE L'INSTITUTEUR ET LA MAISON COMMUNALE AURA TENU 140 ans.

     

    Pendant tout un temps, la fusion des communes libérant la salle communale, celle-ci servit de classes, lesquelles occupèrent aussi la plus grande partie de la maison de l'instituteur. Le bureau de M.Gabriel Mat fut affecté au contrôle des chômeurs et le côté des religieuses qui s'en étaient allées fut loué à la famille Berte.

    Petit à petit, le manque d'entretien de l'ensemble produisit son oeuvre destructrice dont vous avez pu mesurer l'étendue sur les photos que nous avons fait paraître en temps utile dans ce blog. Cela constituait un danger réel pour les enfants. Aussi, la Commune décida-t-elle de l'abattre. C'est fait aujourd'hui et bientôt de nouvelles classes verront le jour. 

    Olivier Devos, bien connu dans l'entité, a réalisé une magnifique photo-souvenir avant la démolition 

    ECOLE D'OBIGIES OLIVIER DEVOS.jpg

     

                                 Et maintenant, après la démolition, l'emplacement libéré de ses gravats

     

                                    Ec.d'Obigies le 2015-10-13.jpg

     

                                                   Le travail de reconstruction est bien parti

                                   DSC_6833.JPG

                                     DSC_6834.JPGDSC_6836.JPG

  • 2015-11-11- HERINNES - Inauguration du pigeonnier installé à l'arrière du Home Général le Maire.

     

    2015-11-11-HERINNES  -  UNE INITIATIVE PEDAGOGIQUE I NTERESSANTE

     

    3.jpg

    Il s'agit d'un pigeonnier didactique offert par la Royale fédération colombophile Belge.

     

    Celui-ci a été inauguré, ce mercredi 11 novembre, en présence de nombreuses personnes venues soutenir ce projet (colombophiles de la région, représentant de la Fédération, autorités communales et du CPAS, etc.).

    1.jpg

    2.jpg

    4.jpg

    5.jpg

    6.jpg

    7.jpg

    8.jpg

     

    Ce projet a vu le jour à l'initiative de M. Christian Goulem (vice-président de la fédération) et finalisé par David Delbroeck (Directeur de la maison de repos) avec le soutien de l'Administration communale et le CPAS de Pecq. 

     

    A noter que le comité des Fêtes du Home Général le Maire apportera son aide pour le nourrissage et les frais liés à cette initiative pour le moins originale.

     

    A épingler également que des collaborations sont envisagées avec les écoles de l'entité et ce, sur base des échanges qui existent déjà entre celles-ci et le Home.

     

  • 2015-10-PECQ - LE CONSEIL COMMUNAL DES ENFANTS EST FORME

    Aurélien Pierre, échevin, communique:

    Ce projet dont on parle depuis plus de 10 ans voit le jour aujourd'hui.
    Pour rappel, il a été intégré dans notre Plan de Cohésion Sociale (PCS) déposé fin 2013. Le conseil consultatif des aînés suivra dans les prochains mois.
     
    9 effectifs et 9 suppléants provenant des écoles vont prêter serment ce soir. Bon courage pour votre travail !
     
    Je tiens à faire des remerciements en 3 temps:
     
    - les enfants (je vous invite à voir leur travail sur les grilles à l'extérieur de la salle...un travail conséquent !);
    - les enseignants avec leur travail de sensibilisation;
    - et notre animatrice Marie-Pascale Dethier qui n'a pas compté ses heures pour ce conseil ! 
     
    BRAVO LES ENFANTS ET BON TRAVAIL !
     

    Lire la suite

  • 2015-10-13-LA REMISE DES CADEAUX A TROIS ECOLES LAUREATES

    2015-10-13-PECQ - EUROMETROPOLE A FAIT DES HEUREUX A L'ECOLE COMMUNALE
     
    2015-10-13-PECQ – LA REMISE DES CADEAUX A TROIS ECOLES LAUREATES
     
    Ce mardi, Louis Cousart, président du Circuit franco-belge et Jean-Jacques Meunier sont venus remettre aux élèves de la section fondamentale de Pecq une horloge, cadeau de l'Eurométropole Tour. Rappelons qu'un concours avait été organisé par la course à étapes la plus ancienne de Belgique entre les écoles sises sur le parcours de la course. Trois lauréats ont emporté la palme : l'école primaire de Menin, Les Lionceaux de Ligne et l'école communale de Pecq.
    La directrice de Pecq,  Aurélie Vangheluwe, nous explique ce que l'école avait réalisé sur le passage des coureurs : « Nous avions préparé des drapeaux, des grandes mains pour encourager les coureurs, ce que les enfants n'ont pas manqué de faire bruyamment. Nous avons reçu une casquette par enfant, un sac, des bonbons, des bics, une horloge murale et le « maillot des Monts » pour l'école. Nous avons vraiment été gâtés ».
     
    2015-10-13-PECQ – LA REMISE DES CADEAUX A TROIS ECOLES LAUREATES2015-10-13-PECQ – LA REMISE DES CADEAUX A TROIS ECOLES LAUREATES2015-10-13-PECQ – LA REMISE DES CADEAUX A TROIS ECOLES LAUREATES


    Toutes les écoles avaient été invitées, tous réseaux confondus. Certaines n'ont pas répondu, souvent parce qu'elles étaient trop éloignées du passage de la course.
     
    2015-10-13-PECQ – LA REMISE DES CADEAUX A TROIS ECOLES LAUREATES2015-10-13-PECQ – LA REMISE DES CADEAUX A TROIS ECOLES LAUREATES2015-10-13-PECQ – LA REMISE DES CADEAUX A TROIS ECOLES LAUREATES

    Le jury a récompensé les écoles qui ont manifesté leur enthousiasme lors du passage de la caravane et des coureurs. 

  • 2015-10-08-ET L'ECOLE DEVIENT CIRQUE

     Le cirque Georget s’installe à Pecq pour deux semaines.

     

    Le cirque Georget, cirque pédagogique ambulant, sillonne chaque automne les écoles de Wallonie picarde. Il s’est arrêté à Pecq pour deux semaines. 240 élèves de maternelle et primaire y découvrent les arts circassiens.

    Drôle d’ambiance à l’école SaintMartin de Pecq. Les cahiers et cartables sont remplacés par des cerceaux et balles de jonglerie. Les exercices de math se transforment en sauts à trampoline et le plus incroyable : un chapiteau de cirque est dressé dans la cour de récréation ! Mais que se passe-til? C’est le cirque Georget qui a dé- barqué dans l’école pour deux semaines : «Nous venons de Touraine en France. Nous sommes artistes de cirque et animateurs pédagogiques», explique Hervé. «Notre équipe de dix moniteurs fait découvrir le cirque aux enfants. Ils ne sont plus simples spectateurs, ils apprennent l’équilibre, le trapèze, le hula-hoop, les techniques de jonglerie, etc. Nous créons un spectacle avec eux que les parents découvriront en fin de semaine». C’est la première fois que le cirque Georget s’arrête dans les écoles libres de Pecq. «Je connais le cirque depuis longtemps et je voulais vraiment l’amener chez nous. On a saisi l’opportunité pour cette année», explique Simon Stéphane, le directeur. Ses deux implantations sont concernées: cette semaine les maternelles de l’école Saint-Martin et tous les élèves de l’école Sainte-Aldegonde d’Hérinnes participent à cette expérience de cirque. La semaine prochaine, ce sera au tour des primaires de Saint-Martin. Amener le cirque Georget au sein de son école a un certain coût : les établissements scolaires pecquois ont pu compter sur le soutien de l’association de parents et du comités des fêtes dans leur projet.«Et puis cette «classe de cirque» remplace nos traditionnelles classes vertes, de ville ou sportives. Les enfants sont enchantés et les parents sont aussi très positifs», ajoute le directeur. Les institutrices, attentives aux progrès de leurs élèves, se réjouissent également : « C’est une semaine surprenante. Les enfants se retrouvent dans un cadre féerique et magique. C’est une école de vie, certains pensent ne pas être capables et puis avec l’entraînement ils y arrivent. C’est chouette parce que nos élèves qui sont moins «scolaires» se mettent en évidence à leur tour», témoignent-elles. Vendredi et samedi soir, les parents pourront apprécier les talents de leurs petits clowns, équilibristes ou même tout nouveaux jongleurs.

                                            Article de   Bérénice Vanneste (Nord Eclair)

  • 2015-09-01-ECOLE SAINTE ALDEGONDE

    2015-09-01-PECQ-ECOLE Ste copie 2.jpg

    2015-09-01-PECQ-ECOLE Ste copie.jpg

  • 2015-09-01-PECQ ECOLE SAINT-MARTIN

     

    2015-09-01-PECQ-ECO copie 2.jpg

    2015-09-01-PECQ-ECOLE St copie.jpg