construction

  • 2014-08-11-OBIGIES -LES PODIUMS SORTENT DE TERRE

    2014-08-11-OBIGIES - LES VEDETTES AURONT LEUR PODIUM

    DSC_2157 copie.jpg

    DSC_2156 copie.jpg

    DSC_2158 copie 2.jpg

    Ce lundi matin 11 août, la société SF Sans Frontière S.A de Grâce-Hollogne est arrivée à Obigies avec ses monteurs qui se sont mis au travail dès leur arrivée, aidés par les bénévoles. Nous les avons surpris en les distrayant quelque peu de leur occupation.

     

    DSC_2154 copie.jpg

    DSC_2155 copie.jpg

    Petite pause de réflexion

     

     

  • 2013-05-05 ABATTAGE

    OBIGIES - L’EPINE SE DENUDE

     

     

    2013-05-05 OBIGIES Abattage du bois 2.jpg

    2013-0505 OBIGIES Abattage du bois à l'Epine.jpg

     

     

    On se souviendra que la commune a racheté au CPAS de Tournai le site de l’Epine, lequel avait servi au départ de plaine de sports pour les jeunes Tournaisiens. Dans l’acte de vente, il était dit que le petit bois qui borde l’ensemble devait être abattu par le CPAS. C’est ce qui se passe actuellement.

    Le bois sera donc complètement abattu mais une question pourrait se poser. En effet, la loi n’oblige-t-elle pas qu’un abattage doit être suivi d’une replantation. Quoi qu’il en soit, l’avenir nous le dira !

  • LA CHAPELLE MAYETTE RESSUSCITERA

     

    OBIGIES - La Chapelle « Mayette » ressuscitera

    Chapelle Mayette.JPG

     

    Nous vous avons parlé très récemment de l’acquisition par M.Vincent Fauvarque d’un terrain afin d’y construire une banque. Terrain et maison appartenaient à M.Jules Ruscart, décédé depuis quelques années. Au coin de l’ensemble existait une chapelle que chaque Obigeois connaissait  sous le vocable de « chapelle Mayette » et qui, en réalité se nomme « Chapelle de Notre-Dame de la Délivrance ». Construite au XIXème siècle par le châtelain du Château de Flines, elle fut détruite en 1918 par les bombardements, puis reconstruite au même endroit mais en plus grand. La famille Ruscart-Malfait acquit le terrain, la chapelle devint leur propriété. Qu’allait-elle devenir après l’acquisition du terrain par Vincent Fauvarque ?

    La commune qui l’avait acquise, opéra le transfert de propriété et procéda à la démolition, tout en récoltant l’autel, les grilles, la Vierge. Il est vrai que ladite chapelle se trouvait dans un état lamentable et que l’on ne pouvait concevoir de lui permettre de déflorer l’aspect de la future banque..

    « Un accord eut lieu avec la commune pour que nous la déplacions, nous précisa le nouveau propriétaire des lieux. Dans mon esprit et dans celui de mon épouse, et suivant les accords qui avaient été réalisés, il fut décidé de la reconstruire 10 mètres plus à gauche à l’autre extrémité dans la rue des Près, et ce, à nos frais ».

    Une décision qui a fait plaisir aux Obigeois qui conserveront de ce fait cette partie de leur patrimoine.

     

    Edgar Déplechin

     

    Avant que l’on ne la démolisse n’avait déjà plus fière allure

     

  • OBIGIES - LE CREDIT AGRICOLE DEMENAGE

     

    Le village aura bientôt une banque flambant neuve

     

    .Vincent Fauvarque et son épouse Aude Sabbe avaient repris l’agence agricole depuis bientôt 5 ans. Aujourd’hui, ils voulaient la moderniser au niveau aspect et la faire fructifier en la dotant d’appareils modernes de distributeurs de billets. Mais pour ce faire, des travaux s’avéraient indispensables. Or, comme ils sont établis dans une maison privée en retrait de la route, ils ont décidé de construire un nouveau bâtiment plus visible, plus moderne et plus sécurisant. A quelques dizaine de mètres de là, un terrain bien situé état à vendre qui offrait à la nouvelle implantation des qualités indispensables à un tel projet.

    Le bâtiment est en cours de construction et Vincent Fauvarque espère qu’il sera terminé en fin d’année ou début 2013. La nouvelle implantation procurera de nouveaux services au client, à savoir : un distributeur de billets, un distributeur capable d’avaler les billets pour les dépôts, un tour à extraits : « Ce sera une conception un peu plus ouverte et je pense que des habitants de Pecq, de Kain, d’Obigies … vont apprécier ce changement et les facilités qui leur seront offertes. Ils pourront gérer leurs affaires en toute quiétude dans un endroit calme et serein. Ce qui ne gâte rien : quatre parkings devant seront à la disposition de la clientèle, les employés ayant leur propre parking derrière le bâtiment » précise le directeur.

    L’ensemble acheté comportait une maison et un jardin. Les époux ont acheté le tout mais ont revendu la maison ; ils ne sont donc propriétaires que du jardin où sera situé le Crédit agricole qui, come chacun sait est une banque coopérative à taille humaine gérée par un agent indépendant. M.Fauvarqua insiste sur la notion de service et de longévité.

     

    Edgar Déplechin

     

    Photo : Le nouveau bâtiment prend fière allure.