• IRM DE CE DIMANCHE 11.11

    Prévisions pour aujourd'hui et cette nuit

    Ce dimanche, quelques timides éclaircies seront possibles mais la nébulosité sera le plus souvent abondante avec par moments des averses. Celles-ci pourront devenir localement assez soutenues avec un risque d'orage. Les maxima seront compris entre 10 degrés en Haute Ardenne et 14 degrés en Campine. Le vent sera d'abord modéré à assez fort de sud-sud-ouest, avec des rafales autour de 65 km/h, voire davantage dans les périodes d'averses orageuses. En cours d'après-midi, il deviendra modéré dans l'intérieur. 



    Ce soir et cette nuit, la nébulosité restera abondante et le risque de quelques averses subsistera. En fin de nuit, une zone de pluie active atteindra la Belgique depuis la France. Les minima oscilleront de 8 degrés en Hautes-Fagnes à 11 degrés dans le centre sous un vent généralement modéré de secteur sud-sud-ouest revenant vers le secteur sud à sud-est en devenant faible à modéré.

  • A LA UNE DE CE DIMANCHE 11.11

    une (1).jpg

  • Inculquer une véritable culture du secourisme

    Une formation d’initiation au secourisme destinée au milieu scolaire a été mise sur pieds par Marie-Pascale DETHIER, enseignante retraitée.

    Marie-Pascale Dethier 2 24.02.2017.jpg

     

    Le but est de familiariser les enseignants à ces notions pour qu’ils puissent les dispenser ensuite à leurs élèves pendant les heures de cours.  4 écoles sont déjà impliquées dans ce programme.

    Les écoles d’Hérinnes, Warcoing, Velaines, Escanaffles, Mont-de-l’Enclus ont décidé de les suivre dans cette démarche unique en Belgique. Grâce à l’initiative BENEVOLE de Madame Marie-Pascale DETHIER, enseignante à la retraite et instructrice en secourisme de base certifié SPF, ces enseignants  ainsi formés peuvent à leur tour transmettre ces notions à leurs élèves leur inculquant  ainsi, une véritable culture du secourisme.

           
    Madame DETHIER a aussi créé une méthode constituée de parcours pédagogiques actifs, ludiques et synthétiques en tenant compte du développement progressif de l’enfant et de la nécessité d’un apprentissage en continu tout en veillant à coller à la réalité des calendriers scolaires souvent fort chargés. Le tout s’intègre pourtant parfaitement dans le cursus scolaire maternel et primaire.

    Le travail par cycles est respecté, les mêmes rubriques sont traitées : la prévention, l’appel des secours, les soins. 

    Quelques thèmes plus spécialement abordés :

    • 1ère et 2ème maternelles : l’hygiène, prévention soleil, l’appel 112…
    • 3ème M, 1ère et 2ème P : préventions diverses, appel 112, petits soins.
    • 3ème et 4ème P: règles d’intervention, P.L.S, mises en situation + soins.
    • 5ème primaire : l’apprentissage des soins lors de mises en situation
    • 6ème primaire : les gestes qui sauvent

    Le but du projet est bien de s’étendre au maximum au sein des écoles fondamentales belges.

    Vous avez plus de 16 ans et  vous êtes intéressé d’en savoir davantage ?

    3 séances d’initiation aux « gestes qui sauvent » (4h) auront lieu les vendredis 9, 16, 23 du mois de novembre 2018 au sein de l’administration communale de PECQ de 17h à 21h. Coût de la formation : 11.50 € couvrant les frais administratifs de l’Asbl. Contact : Instructrice bénévole : Marie-Pascale Dethier – O69/55.78.58

  • La pensée du jour

    Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. Marcel Proust

  • IRM DE CE SAMEDI 10.11

    Prévisions pour aujourd'hui et cette nuit

    Ce matin, une zone de pluie se déplacera assez rapidement vers l'est du pays, ou elle persistera encore une bonne partie de la journée. Ailleurs, la pluie laissera assez vite la place à un temps variable avec donc des averses, des périodes de temps sec et, sur l'ouest, quelques éclaircies. Sur le centre, le ciel restera plutôt nuageux. Maxima de 9 à 13 degrés sous un vent modéré à assez fort de sud. Surtout le matin, il y aura un risque de rafales de 50 à 60 km/h. 


    La nuit prochaine, le ciel sera partiellement nuageux avec des averses. Au littoral, un coup de tonnerre sera possible. Minima de 7 degrés en Hautes Fagnes à 11 degrés en Flandre. Vent modéré à assez fort de secteur sud avec un risque des rafales autour de 50 km/h. 

  • A LA UNE DE CE SAMEDI 10.11

    une.jpg

  • La commémoration du centenaire de l’armistice à Obigies

    Ce jeudi, tous les élèves des 3èmes, 4èmes, 5èmes et 6èmes années de l’école communale se sont rendus au monument afin de rendre hommage à tous ceux qui sont morts en défendant notre liberté.

    DSC_6741.JPG

    Durant toute la cérémonie, le président Pierre Vancoppernolle tint en haleine l’attention des enfants dont les yeux étaient constamment rivés sur  l’orateur. Ils écoutèrent avec respect le rappel des faits de la grande guerre et de la guerre en général, tant ceux évoqués par le président que ceux du doyen Ruelle, lequel insista surtout sur la paix qui doit régner aussi bien à l’école que dans le monde mais aussi ceux de Gilbert Geuts qui fut fait prisonnier lors du conflit 40-45.

    DSC_6724.JPG

    DSC_6725.JPG

    DSC_6726.JPG

    DSC_6727.JPG

    DSC_6728.JPG

    DSC_6729.JPG

    DSC_6731.JPG

    DSC_6732.JPG

    DSC_6733.JPG

    DSC_6735.JPG

    DSC_6736.JPG

    DSC_6737.JPG

    DSC_6738.JPG

    DSC_6740.JPG

    DSC_6744.JPG

    DSC_6745.JPG

    DSC_6746.JPG

     

    DSC_6750.JPG

    DSC_6752.JPG

    DSC_6753.JPG

    DSC_6754.JPG

    DSC_6755.JPG

    DSC_6756.JPG

    DSC_6757.JPG

    Le discours du président 

    Le 11 Novembre est une date qui n’a pas besoin d’être rappelée chaque année.

    Dans notre mémoire, elle a pris place dans la série des quelques journées historiques de notre pays comme le 21 juillet

     

    Le 11 Novembre fut d’abord un grand moment d’unité nationale : le canon se tait, l’arrêt des combats est enfin arrivé. Mais entre ces deux moments, que d’horreurs, que de sacrifices, que de désespoirs !

     

    En ce 11 novembre 1918, cette tuerie s’arrête enfin ; les soldats, les femmes, les enfants, les familles entières se rassemblent jusque dans les plus petits villages du pays. C’est la joie qui triomphe  partout …….l’Armistice c’est aussi se rappeler la victoire, mais à quel prix !

    Commémorer l’Armistice du 11 novembre a-t-il encore un sens 100 ans après ? Après tout, c’était il y a longtemps.

    Commémorer l’Armistice a encore un sens parce que notre pays porte encore en lui (notamment la région de Comines-Warneton-Ypres) les marques du conflit.  Des villages entiers ont parfois été rasés et dus être totalement reconstruits. Le nombre important de cimetières militaires, le nombre de tombes militaires dans nos cimetières (à Pecq, Hérinnes, Obigies, Warcoing Esquelmes), les monuments aux Morts, les plaques commémoratives, des noms de rue…… sont une trace très forte de la violence des combats dont les populations et les soldats ont été témoins.

    Les familles portent encore, elles aussi, les cicatrices du conflit. Dans toutes nos familles, qui n’a pas connu un arrière-grand-père qui a combattu le long de l’Yser, une grand-mère orpheline de son père ou une arrière-grand-mère veuve et orpheline d’un fils ?

    Cette mémoire, il est essentiel de la garder et c’est notamment le rôle de l’école de la transmettre. Cette mémoire est importante, parce qu’elle rappelle aux élèves que le monde dans lequel nous vivons est fragile. Elle doit inciter les jeunes à la vigilance. Elle doit aussi leur apprendre le fait de rendre hommage. Hommage à nos Ancêtres, à ceux qui vécurent la guerre et à ceux qui y périrent.                            Cette mémoire du conflit doit enfin et surtout être, pour les élèves, porteuse d’un message de paix.

    Les enfants,  l’avenir de notre pays, de l’Europe, du monde sera bientôt entre vos mains. Il y a un moyen très simple pour ne pas oublier ceux qui nous permettent de vivre libres aujourd’hui : chaque fois que vous verrez un coquelicot, pensez à ceux qui se sont battus pour nous. Le coquelicot, rouge comme le sang versé, est le symbole de la vie et de l’espoir plus forts que tout. Le coquelicot est en effet la première fleur sauvage à réapparaître sur des terrains dévastés comme des champs de bataille. Le coquelicot est devenu l’emblème de la 1ère guerre mondiale.

    N’oubliez pas, de chaque coquelicot qui s’ouvre au soleil, c’est l’âme et l’esprit d’un combattant qui s’envole rejoindre les alouettes, et nous fait rappeler notre liberté ;                                                       

    En ce moment exceptionnel du centenaire de l’Armistice, en ce 11 novembre, au nom de notre Devoir de Mémoire, oublions tout ce qui peut nous diviser, pour nous rassembler et unir nos forces dans  un même but : la défense de nos libertés, le respect de l’homme et de notre terre !

     

     

     

  • La pensée du jour

    En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux. ~Marc Aurèle

  • IRM DE CE VENDREDI 09.11

    Prévisions pour aujourd'hui et cette nuit

    Aujourd'hui, nous bénéficierons à nouveau d'un temps sec et assez doux avec de belles éclaircies et quelques passages nuageux en alternance. Les températures maximales varieront de 11 ou 12 degrés en Ardenne à 14 à 16 degrés ailleurs, sous un vent modéré de secteur sud à sud-est. 



    Durant la nuit de vendredi à samedi, le ciel se couvrira depuis l'ouest, annonçant le passage d'ouest en est d'une zone de pluie active en seconde partie de nuit. Les minima varieront de 8 à 12 degrés. Le vent de sud modéré se renforcera à assez fort avec des rafales jusqu'à 60 km/h.