Pecq – La deuxième édition du vide grenier et vide dressing semble vouloir établir une assise récurrente.

DSC_6528.JPG

 Carole Thelier, Aurélien Pierre et Christelle Hennebert

 

La première est sortie d’une conversation entre deux dames, Jacqueline Renard et Carole Thelier, qui ont décidé de tenter l’aventure qu’elles ont d’ailleurs réussi. Au départ, le nombre d’exposants réunissait 180 exposants dont une trentaine se sont abstenus, par peur de la pluie. Cette année, ces chiffres se sont enflés  légèrement puisque et l’on ne compte pas moins cette fois que 185 inscriptions dont les emplacements sont tous indiqués personnellement. Chaque jour encore, Carole doit refuser de nouvelles inscriptions, le nombre maximum d’emplacements étant atteint. C’est dire que la première édition a été bien suivie et a poussé les exposants à venir s’installer dans l’ensemble de la Cité, du Clos de la rue Laurent Jorion  et la rue Major Sabbe.

 Déjà, l’on s’attend à des arrivées dès potron-minet de celles et ceux qui veulent être fin prêts dès l’ouverture à 8h (fin à 18h). A ce propos deux possibilités d’entrée : soit par la rue Major Sabbe, soit par celle de la rue de l’Escalette. A noter que les arrivants sont guidés vers leur emplacement. Pas moyen donc de se tromper.

A leur arrivée, les noms, placés par ordre aphabétique, sont cochés sur la liste ad hoc, l’installation a lieu et ce n’est que, plus tard que Carole et Christelle Hennebert se présenteront à chaque stand afin de percevoir les 2 € , coût de l’emplacement. Une partie du double ticket leur est remise, l’autre servant de collectionner les présences et leurs coordonnées afin de pouvoir, dès l’an prochain, les avertir de l’ouverture de la 3ème  édition. Les tickets reçus serviront à récompenser les lauréats d’une tombola tirée au sort

Un bar victuailles et boissons (petite restauration) aideront les exposants à se sustenter, comme l’an dernier d’ailleurs.

Carole ouvre ses toilettes gratuitement à tous ceux qui ne manqueront pas de s’y présenter d’un moment à l’autre de la longue journée.

Petit changement par rapport à l’an dernier : le folder comporte un n° de GSM et une adresse mail. De cette façon, il est toujours possible d’atteindre les deux organisatrices en vue des inscriptions et autres renseignements.

Les bénéfices réalisés seront remis à Gaia et une autre association située à Orcq qui s’occupe des animaux abandonnés. L’an prochain, les organisatrices pourraient peut-être installer un château gonflable pour les enfants. Une telle location exigerait bien sûr un bénéfice conséquent.

Vide Grenier Pecq 2018 .png

Écrire un commentaire

Optionnel