• Commémoration de l'armistice à Warcoing

    Ce samedi 11 novembre 2017, les autorités communales et une partie de la population se sont rendues au village de Warcoing afin de rendre hommage à tous ceux qui sont morts au cours des guerres afin que leurs descendants puissent vivre en paix.

     

    La cérémonie a commencé par la célébration de la messe.

    DSC_3919 copie.jpg

    DSC_3916 copie.jpg

    DSC_3918 copie.jpg

    DSC_3920 copie.jpg

    DSC_3917 copie.jpg

    DSC_3921 copie.jpg

     

    DSC_3922 copie.jpg

    DSC_3924 copie.jpg

    DSC_3928 copie.jpg

    DSC_3929 copie.jpg

    DSC_3930 copie.jpg

    DSC_3933 copie.jpg

     

     

    Tout ce petit monde s'est ensuite rendu au monument aux morts où le bourgmestre Marc D'Haene s'est adressé aux participants. 

     

    Nous  vous offrons la possibilité de relire cette entrée en matière:

    DSC_3925 copie.jpg

    Mesdames, Messieurs, chers enfants,

     

    La démarche du souvenir que nous effectuons généralement 2 fois par an, le 11 novembre pour la fin de la 1ère guerre mondiale en 1918 et le 8 mai pour l’armistice de la seconde guerre mondiale en 1945 doit nous permettre non seulement de rendre hommage à tous ceux qui se sont battus pour rendre la liberté à notre pays mais aussi nous rassembler pour nous faire réfléchir au privilège de vivre dans un pays démocratique.

    Dernièrement, les chaînes télévisées ont retransmis des documents filmés lors de ces 2 guerres.  On peut se rendre compte de ce qu’ont vécus les soldats, les prisonniers et toute la population durant ces années atroces. Toute ces souffrances endurées : la mort, les blessures affligeantes, la peur continuelle, les privations, l’éloignement des êtres chers dont on n’a aucune nouvelle durant des année, les camps d’extermination… et malgré tout cela une population qui a continué à se battre dans l’ombre, qui organise une résistance à l’ennemi au péril de leur vie.  Et sans compter sur un pays complètement ravagé qu’il a fallu reconstruire 2 fois.

    72 ans après a fin de la guerre 40-45, les témoignages des personnes ayant vécu ces atrocités sont précieux mais ils se raréfient.  Gardons-les dans nos pensées et dans notre cœur car après cette génération, plus personne ne pourra nous rappeler cette époque douloureuse de vive voix .

    Aujourd’hui, notre pays est en paix…mais quelle paix ?  Lorsque nous regardons autour de nous et tout ce qui se passe chez nous et dans les pays voisins, nous vivons dans un monde instable.  Instabililité au niveau social : trop de différence entre les classes, un certain rejet des étrangers et beaucoup de familles déchirées par des séparations et divorces, au niveau économique : le chômage et la fermeture d’entreprises qui plongent des familles entières dans la précarité,  au niveau politique avec les idées séparatistes de certains partis et l’avidité de certaines personnes de profiter de leur statut pour s’enrichir honteusement et enfin au niveau de l’insécurité grandissante : personne ne peut dire qu’il ne sera pas un jour victime d’agression violente ou d’acte de terrorisme.

    Nous vivons dans un monde égocentrique où le chacun pour soi prédomine. Heureusement, malgré ce tableau morose, les Belges restent dignes et unis.  Beaucoup d’organismes et de personnes luttent et donnent de leur temps et de leur personne pour venir en aide à tous ceux qui en ont besoin.

    Les plus anciens d’entre nous diraient que c’est un éternel recommencement, qu’ils ont aussi connu  dans les années 30 des périodes très difficiles politiquement et économiquement et que cela a malheureusement amené la dernière  guerre. 

    Puissions-nous ne jamais revivre cela car, à tout niveau de la société, c’est de notre devoir, quel que soit notre âge, quelle que soit notre position ou quelle que soit notre croyance d’avoir le respect de chacun et d’avoir une réelle volonté de paix au quotidien afin que notre vie et celle des autres soit plus harmonieuse.  Tous ensemble, nous devons dire « non, plus jamais cela ! »

    J’en terminerai en nous ramenant à notre journée du souvenir en ayant une pensée émue pour tous ceux qui nous ont permis de vivre libres et en vous remerciant de votre présence à cette cérémonie, ce qui est un signe de votre respect pour eux.

    Respectons maintenant une minute de silence.

    DSC_3927 copie.jpg

     

     

    Il ne restait plus qu'à se rendre à l'école communale ou le verre de l'amitiés nous attendait.

    DSC_3934 copie.jpg

    DSC_3923 copie.jpg

    DSC_3935 copie.jpg

    DSC_3936 copie.jpg

    DSC_3937 copie.jpg

    DSC_3938 copie.jpg

    DSC_3939 copie.jpg

    DSC_3940 copie.jpg

    DSC_3941 copie.jpg

    DSC_3942 copie.jpgDSC_3943 copie.jpgDSC_3944 copie.jpg

    DSC_3947 copie.jpg

     DSC_3955 copie.jpg

    DSC_3958 copie 2.jpg

    DSC_3963 copie.jpg

    DSC_3965 copie.jpg

     

    Le photographe photographié !

    DSC_3962 copie.jpg

    DSC_3949 copie.jpg

    DSC_3950 copie.jpg

    DSC_3951 copie.jpg

    DSC_3952 copie 2.jpg

    DSC_3953 copie.jpg

    DSC_3954 copie.jpg

    DSC_3957 copie.jpg

    DSC_3959 copie.jpg

  • La pensée du jour

    Le souvenir des bienfaits reçus est fragile, comparé à l'ingratitude.-  - Léonard De Vinci

  • Molenbaix fête Sainte-Cécile

    Molenbaix amuzettes.jpg

  • IRM DE CE DIMANCHE 12.11

    Prévisions pour aujourd'hui et cette nuit

    Ce matin, le ciel sera chargé avec de la pluie, sans doute plus abondante dans le sud du pays. L'après-midi, le temps deviendra variable depuis le nord-ouest avec des éclaircies et des averses. Un orage et du grésil ne seront pas exclus. Sur les hauteurs de l'Ardenne, les précipitations pourront adopter un caractère hivernal. Les maxima varieront de 2 degrés en Hautes-Fagnes à 8 degrés à la mer. Le vent se renforcera en cours de journée pour devenir modéré à parfois assez fort, et à la mer même fort à très fort, de secteur nord-ouest. Les rafales pourront du coup atteindre 80 km/h à la côte alors qu'elles seront plutôt de l'ordre de 50 à 60 km/h dans l'intérieur des terres. 

    Ce soir et cette nuit, le temps restera variable avec des éclaircies et des averses, qui pourront encore être accompagnées de coups de tonnerre ou de grésil dans un premier temps surtout dans l'ouest du pays. En Ardenne, les précipitations pourront tomber sous forme de neige fondante ou de neige, ce qui fait qu'une petite accumulation temporaire au sol ne sera pas exclue sur les hauteurs. Des nuages bas pourront également se former en haute Belgique. Les minima s'échelonneront de 0 degré en Hautes-Fagnes à 7 degrés à la mer. Le vent sera modéré de secteur nord-ouest dans l'intérieur. A la mer, le vent de nord à nord-ouest, d'abord encore très fort avec des pointes jusque 80 km/h, deviendra fort avec des rafales jusque 60 km/h.

  • A LA UNE DE CE DIMANCHE 12.11

    une.jpg

  • La pensée du jour

    Pour les cérémonies du 11 Novembre, il pleut tout le temps... on devrait faire ça au mois d'août.

    Laurent Ruquier

  • PECQ - Invitation 11 novembre

     

    Drapeaux.jpg

    Onze novembre à Pecq copie 2.jpg

  • COMMEMORATION DE L'ARMISTICE A HERINNES

    Afin que les élèves des écoles puissent assister aux cérémonies de l’Armistice, la commémoration a eu lieu  un jour à l’avance. Toutes les écoles des deux réseaux étaient représentées, y compris « Le Trèfle »

     

    Discours de Pierre Vancoppernolle  le 10 novembre 2017 – RELAIS SACRE

    DSC_3888 copie.jpg

    DSC_3887 copie.jpg

    Chers Enfants et Participants à cette cérémonie du Souvenir,

    Très heureux de la présence de nombreux enfants et de la représentation des Ecoles de l’Entité, heureux aussi d’apprécier la présence fidèle des porte-drapeaux et des représentants des différentes autorités, je vous souhaite la bienvenue au nom de la Section Locale des Anciens Combattants de Pecq et vous adresse mes remerciements pour votre participation aujourd’hui.           

     Ce soir beaucoup de belges seront rivés à leur écran de tv pour soutenir et encourager …….. les Diables rouges………….. leurs prestations entrainent ferveur et unité………. Même la Brabançonne est maintenant entendue dans les stades…………

     

    Pourtant, il y a 99 ans, d’autres diables, bien belges, mouillaient et supportaient leur lourde vareuse, mais pour un autre enjeu…….. celui de notre liberté ! Ces diables-là se sont battus contre des démons féroces, dans un « match » qui a duré 4 ans !

    Nous sommes là aujourd’hui pour nous rappeler ces diables d’il y a 1 siècle maintenant… et pour ne pas les oublier, il y a les cérémonies du souvenir et cette flamme qui émerge du flambeau !

    Cette flamme rappelle aussi à notre mémoire et notre cœur le souvenir de tous ceux qui se sont battus pour garder la liberté à notre pays. Une flamme chauffe, réchauffe, éclaire, guérit, brûle, laisse des traces ………..  La flamme est éternelle… c’est pour cela qu’elle est sacrée et symbole d’un souvenir qui doit laisser des traces à jamais comme une brûlure !

    Il y aussi le relais….

     

    « Pour qu’un relais existe, il y a deux conditions essentielles : il faut être plusieurs (pour former une équipe unie) et savoir se passer un témoin (dans une course c’est un petit bâton) »

    Capture par Pierre Le Relais sacré.JPG

    Un témoin, c’est aussi quelqu’un qui a vu ou entendu quelque chose,  et qui peut le répéter. A Pecq et dans l’entité, il reste peu de témoins de la dernière guerre, il reste peu de personnes qui peuvent raconter ce qu’elles ont vécu, ce qu’elles ont vu, ce qu’elles ont entendu. Ces témoins (comme Mr Jooris présent à cette cérémonie) parlent encore et encore pour que, comme une flamme, leur témoignage vive toujours. Les enfants, vous devenez les témoins de ces personnes qui ont connu tout cela et c’est à vous maintenant de le répéter pour que jamais on n’oublie le sacrifice de ceux qui sont morts pour notre liberté.

     

    Et puis il y a l’Armistice de 14/18 dont on célèbrera le centenaire dans 1 an -------- un projet est par ailleurs lancé pour 2018……..

    DSC_3881 copie.jpg

    Nous sommes devant le monument érigé pour tous ceux qui ont laissé ou donné leur vie………. Ce monument représente le symbole de notre liberté retrouvée…….Nous comptons sur vous les enfants pour poursuivre le souvenir……

    DSC_3882 copie.jpg

    DSC_3883 copie.jpg

    DSC_3884 copie.jpg

    DSC_3885 copie.jpg

    DSC_3886 copie.jpg

    DSC_3889 copie.jpg

    DSC_3890 - Copie.JPG

    DSC_3891 copie.jpg

    DSC_3892 copie.jpg

    DSC_3893 copie.jpg

    DSC_3895 copie 2.jpg

    DSC_3896 copie.jpg

    La prise de parole d'Aurélien Pierre

    DSC_3897 copie.jpg

    Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités,

    Très chers enfants,

     

    C’est particulièrement à vous que je souhaite m’adresser.

    1928-2017 : 89 ans !

    Nous sommes réunis aujourd’hui pour le souvenir…Souvenir à des personnes que ni vous ni moi, né en 1975, n’avons connu mais qui ont laissé leur bien leur plus précieux, leur vie, pour que notre pays soit libre aujourd’hui. Pour que vous puissiez vivre dans une DEMOCRATIE. (si vous regardez le monde les enfants, et particulièrement ces derniers temps, vous verrez que d’autres enfants n’ont malheureusement pas cette chance…de vivre dans une démocratie) 

    Par votre intermédiaire à vous les enfants, notre devoir est de continuer annuellement à leur rendre hommage car, sans tous ces combattants, nous ne serions sans doute plus belges depuis un siècle. Pour rappel, entre 1914 et 1918, des millions de soldats et également de civils sont morts face à l’armée allemande. La date du 11 novembre nous rappelle la fin de cette 1ère guerre mondiale dite « la grande guerre ». (j’en profite pour vous inviter demain aux cérémonies ce 11 novembre à 10h30 au monument à Warcoing)

    En commençant ce discours, je citais 1928. En effet c’est à cette date que la Fédération Nationale des Combattants a créé la marche du Relais Sacré pour rendre hommage à TOUS les morts de cette guerre 14-18, mais également aussi ceux de la guerre 40-45, ceux de la guerre de Corée sans oublier ceux décédés lors d’opérations humanitaires. En fait, tous les combattants morts sur le sol belge ou étranger. Cette fédération a acheté des flambeaux qui sont partis des 4 coins de la Belgique, portés et relayés par les survivants de la guerre pour arriver à Bruxelles le 11 novembre et rallumer la flamme du monument du soldat inconnu. 1928-2017, cela fait donc 89 ans que cette tradition annuelle du souvenir passe de génération en génération et est à mes yeux indispensables pour les générations futures. Vous portez, vous les enfants, le défi de perpétuer le souvenir et de continuer cette tradition….afin que jamais personne n’oublie.

    Après ces explications, voila les raisons pour lesquelles ce vendredi 10 novembre, nous sommes rassemblés au pied de ce monument aux morts qui symbolise le respect que chaque village porte à ses soldats et il nous appartient à nous, et particulièrement à vous les enfants, de relayer cette flamme du souvenir afin qu’elle arrive à Bruxelles ce 11 novembre.

    Je profite de l’occasion pour vous informer que nous allons réaliser en 2018 (1 siècle après la fin de la 1ère guerre mondiale) une collaboration entre la section locale de la Fédération Nationale des Combattants, les écoles communales/libres ainsi que la commune de Pecq afin de continuer le travail du souvenir et ceci sous 2 formes :

    • la visite guidée guidée de « Plugstreet 14-18 experience » à Ploegsteert;
    • un parcours vélos entre les différents cimetières et monuments de notre entité.

     

    Tout ceci pour ne jamais oublier… surtout surtout en ces temps difficiles dans le monde !

    Je vous remercie.      

     

    DSC_3898 copie.jpg

    DSC_3899 copie.jpg

    DSC_3900 copie.jpg

    DSC_3901 copie.jpg

    DSC_3902 copie.jpg

    DSC_3903 copie.jpg

    DSC_3910 copie.jpg

    DSC_3904 copie.jpg

    DSC_3905 copie.jpg

    DSC_3906 copie.jpg

    DSC_3907 copie.jpg

    DSC_3908 copie.jpg

    DSC_3913 copie.jpg

    DSC_3912 copie.jpg

     

    DSC_3894 copie.jpg

     Le Relais de la mémoire et la transmission de la Flamme, une belle réalité

  • IRM de ce samedi 11.11

    Prévisions pour aujourd'hui et cette nuit

    Ce matin, le temps sera gris avec de la pluie qui gagnera l'ensemble du pays depuis l'ouest. L'après-midi, la zone de pluie s'évacuera par le sud-est, mais la nébulosité restera généralement abondante et l'une ou l'autre averse sera encore possible. Les maxima se situeront entre 5 degrés en Hautes-Fagnes et 11 degrés au littoral. Le vent sera faible à modéré et virera du secteur sud-ouest au secteur ouest à nord-ouest après le passage de la perturbation. 


    Malgré quelques éclaircies temporaires en soirée, le ciel sera très nuageux cette nuit, mais le temps sera le plus souvent sec. En fin de nuit, une nouvelle zone de précipitations abordera toutefois le pays depuis la frontière française. Les minima varieront entre 2 degrés en Hautes-Fagnes à 8 degrés à la côte. Le vent deviendra faible de secteur sud-ouest ou de directions variées, et de la brume voire un peu de brouillard pourrait alors se former par endroits.

  • Partie trop tôt

    Partie trop tôt.jpg