Coût des pompiers : on n’est pas tous égaux

C'est Pecq qui coûte le plus cher

 

Voir l’article de Marie Braquenier dans le Nord Eclair de ce mardi 07.11 1017

 

Commentaires

  • C'est un comble quand même, il faut savoir qu'à Pecq il y a eu pendant des années, un groupe de citoyens bénévoles, fonctionnant comme les pompiers, avec des interventions identiques (nids de guêpes, nettoyages de routes, etc ...) le tout avec du matériel parfois flambant neuf acquis grâce aux bénéfices de la fameuse "foire aux moules" et à une dotation de la commune.Treize citoyens de ce groupe ont même passés les épreuves, à Tournai afin de devenir officiellement pompiers volontaires et d'espérer la création d'un poste avancé sur Pecq, qui aurait couvert l'entité et fait la jonction avec Tournai et Estaimpuis, quatre candidats ont réussi toutes les épreuves (j'en fait partie) et furent informé de leur inscription dans la réserve de recrutement ... pour se faire entendre par la suite qu'ils résidaient trop loin de la caserne de Tournai et pas résidant de l'entité voisine d'Estaimpuis, donc dans l'impossibilité d'incorporer l'un de ces corps de pompiers, la déception a fait place à la colère puis à l’écœurement face à des querelles de "bacs à sable". Nous avions l'envie, la motivation et l'espoir en plus du matériel et tout a été balayé, ignoré et au final gaspillé au détriment,encore, des citoyens, qui devraient maintenant payer plus alors qu'il y avait la possibilité d'avoir un service de proximité, y'en a marre de "taxer" les citoyens ...

  • C'est un comble quand même, il faut savoir qu'à Pecq il y a eu pendant des années, un groupe de citoyens bénévoles, fonctionnant comme les pompiers, avec des interventions identiques (nids de guêpes, nettoyages de routes, etc ...) le tout avec du matériel parfois flambant neuf acquis grâce aux bénéfices de la fameuse "foire aux moules" et à une dotation de la commune. Treize citoyens de ce groupe ont même passés les épreuves, à Tournai afin de devenir officiellement pompiers volontaires et d'espérer la création d'un poste avancé sur Pecq, qui aurait couvert l'entité et fait la jonction avec Tournai et Estaimpuis, quatre candidats ont réussi toutes les épreuves (j'en fait partie) et furent informé de leur inscription dans la réserve de recrutement ... pour se faire entendre par la suite qu'ils résidaient trop loin de la caserne de Tournai et pas résidant de l'entité voisine d'Estaimpuis, donc dans l'impossibilité d'incorporer l'un de ces corps de pompiers, la déception a fait place à la colère puis à l’écœurement face à des querelles de "bacs à sable". Nous avions l'envie, la motivation et l'espoir en plus du matériel et tout a été balayé, ignoré et au final gaspillé au détriment,encore, des citoyens, qui devraient maintenant payer plus alors qu'il y avait la possibilité d'avoir un service de proximité, y'en a marre de "taxer" les citoyens ...

  • C'est un comble quand même, il faut savoir qu'à Pecq il y a eu pendant des années, un groupe de citoyens bénévoles, fonctionnant comme les pompiers, avec des interventions identiques (nids de guêpes, nettoyages de routes, etc ...) le tout avec du matériel parfois flambant neuf acquis grâce aux bénéfices de la fameuse "foire aux moules" et à une dotation de la commune. Treize citoyens de ce groupe ont même passés les épreuves, à Tournai afin de devenir officiellement pompiers volontaires et d'espérer la création d'un poste avancé sur Pecq, qui aurait couvert l'entité et fait la jonction avec Tournai et Estaimpuis, quatre candidats ont réussi toutes les épreuves (j'en fait partie) et furent informé de leur inscription dans la réserve de recrutement ... pour se faire entendre par la suite qu'ils résidaient trop loin de la caserne de Tournai et pas résidant de l'entité voisine d'Estaimpuis, donc dans l'impossibilité d'incorporer l'un de ces corps de pompiers, la déception a fait place à la colère puis à l’écœurement face à des querelles de "bacs à sable". Nous avions l'envie, la motivation et l'espoir en plus du matériel et tout a été balayé, ignoré et au final gaspillé au détriment,encore, des citoyens, qui devraient maintenant payer plus alors qu'il y avait la possibilité d'avoir un service de proximité, y'en a marre de "taxer" les citoyens ...

  • Il semblerait que Mr le Bourgmestre abonde dans mon sens, mais concrètement qu'a-t-il fait, décidé ou seulement proposé à cette époque, d'autant que le "dossier" était assez avancé avec la proposition de deux lieux pour la réalisation de ce poste avancé, l'ancien garage RTS à Hérinnes et un terrain situé juste à côté du club de football d'Hérinnes, donc à rajouter à la taxation de l'IPP de 8.8 % pour Pecq, une des plus haute de toute la Wallonie, une nouvelle taxe "pompier" . Le temps présent étant à la mode "transparence" dans les différents partis politiques, qu'en est-il à Pecq ?

Les commentaires sont fermés.