Manon Bouvry, une aquarelliste qui promet

Manon Bouvry 3 copie.jpg

 

Après les deux années passées à l’Académie des Beaux-arts où elle a fait un an en dessin et un an de peinture , Manon suivra encore le cours durant 5 ans. Elle entre donc l’année scolaire prochaine en 2ème peinture.  

Paraphrasant un certain Gaulois que chacun connaît, l’on peut dire qu’elle est tombée dans la soupe artistique dès sa naissance. En effet, toute petite déjà, elle était attirée par le dessin, lequel, au fil des ans, s’est transformé en attirance vers la peinture avec une telle force qu’elle envisage d’en faire son métier, à condition toutefois qu’elle puisse en vivre. En effet, tous les artistes savent que l’art ne nourrit pas souvent son homme, mis à part quelques-uns dont la réputation s’étend au cours de leur existence. Ce sera peut-être bien le cas de Manon. C’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter !

Pour l’instant, comme tout(e) étudiant (e), elle participe à plusieurs expositions. C’est ainsi qu’elle  a fait « Les voies hydrauliques », « Figures »…

Au niveau des techniques employées pour l’instant, elle se cantonne dans l’aquarelle et l’acrylique et aussi  la photo  mais elle n’en restera pas là. En effet, un large chemin s’ouvre devant elle. Rien que pour la photo, elle a été, à Antoing, lauréate ex-aequo  du prix de la Jeunesse. On sent chez cette jeune femme le désir d’améliorer encore ses connaissances techniques durant ces 5 prochaines années et son intention bien établie d’arriver. Lorsqu’on lui parle de peinture à l’huile ou autres techniques, elle nous affirme qu’elle ne se limitera pas à ce à quoi elle est arrivée aujourd’hui.

Manon n’est actuellement  pas attirée par la peinture abstraite, toutes ses peintures sont tournées vers le figuratif qu’elle crée ou qu’elle transforme au vu de ses photos ou d’autres images  glanées ça et là. Mais elle nous dira  « Je mets au défi quiconque voudrait reconnaître dans ma peinture le lieu original », autrement dit, la photo n’est qu’un chemin dans lequel elle s’engouffre pour en sortir une réalisation artistique . Ne cherchez pas de figures, elles sont rares, Manon préfère les paysages et surtout ceux des pays de pays lointains.  En somme, on peut assurer qu’elle ne suit pas un thème bien établi : tout s’ouvre devant elle et elle choisit ce qui lui plaît au moment de s’engager. Mais, ce qui est parfois rare chez certains artistes-peintres, elle sait le matin en se levant, exactement la peinture qu’elle va produire durant la journée et elle s’y tient. Si elle est dérangée, elle arrivera à la terminer et ce, avant d’en entamer une autre dans le même temps. Elle possède un esprit de décision bien établi.

Ce que l’on remarque très vite chez elle, c’est la recherche du détail, malgré que, de temps à autre, elle se laisse aller à les ignorer totalement. C’est ainsi, par exemple que du Mont-Sait-Michel, à part la forme, aucun détail n’apparaît. « C’est comme je le sens à ce moment-là », dira-t-elle. Il faut dire qu’elle adore les couleurs, ça se sent dans ses œuvres mais sans exagération.

Bref, nous avons affaire à une jeune artiste et, de notre avis, il appert qu’elle ira loin.

Allez donc jeter un coup d’œil à son exposition au Relais des Artistes au Mont-St-Aubert. Elle sera encore visible aujourd’hui 13 août, demain et après-demain de 11 à 18h. Cela lui fera plaisir et vous serez enchantés d’avoir pu admirer ses réalisations, si vous aimez l’art, le vrai..

Quelques peinture parmi d'autres:

Manon Bouvry 1 copie.jpg

Manon Bouvry 2 copie.jpg

Manon Bouvry 4 copie 2.jpg

Manon Bouvry 6 copie.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel