• 2015-07-30-ECRITURE

    2015-07-30- AUTRE NOUVELLE DE PASCALE DEPLECHIN  
    LA COUPEUSE DE TÊTES

     
    Ah ! Qu'elles étaient fières, le dos bien droit, la tête levée, comme pour l'offrir au soleil, chaud, doux. Têtes maquillées de couleurs vives, insolentes, éclatantes !
    Maintenant elles fanfaronnent moins, bien sûr. Elle est là, armée des deux lames bien affûtées. Elles, le dos courbé, penaudes, tête penchée, accablée, dégoulinante de toute l'eau tombée du ciel, couleur 'détrempé'. Ah ! Elles ont perdu de leur superbe...c'en est bientôt fini d'elles.
    Bon ! Il faut que je leur coupe la tête. Enfilons nos gants. Voilà, je coupe, là.
    Juste au-dessus du cou déjà épaissi, pommes d'Adam indécentes et bien improbables pour des créatures si fragiles.
    Clac ! Et d'une. Clac, et de deux. Ca me prendra bien une heure pour qu'elles y passent toutes. Et hop ! Encore une pour le panier ! Dommage ! Vous étiez encore si belles hier. Mais bon que voulez-vous ? Je ne supporte pas la laideur ! C'est si ...laid !
    La beauté est éphémère.                                                                                    
    Désolée ! Vous me gâchez l'environnement maintenant !
    Pas de quartier ! Visages tuméfiés auréolés de lamentables perruques roussâtres. Barbouillage infâme. Les lames s'agitent à nouveau. Elles crissent, rencontrent un résistance, et clac. Un coup de chiffon et les voilà prêtes pour la suivante.
    Pas de larmes, mesdemoiselles ! Vous ressusciterez l'an prochain, plus belles que jamais, je vous le promets !
     
    Elle dépose le sécateur, masse vigoureusement ses genoux endoloris. De sa main gantée, elle réduit en bouillie les pétales fanés. Ainsi, il y aura assez de place dans le panier pour toutes les corolles. Consciencieusement, elle coupe sous le fruit naissant pour ne pas appauvrir le bulbe. Les jonquilles seront belles l'an prochain.
     
     

     

  • 2015-07-31 et 08-01-OBIGIES -ANNIVERSAIRE DES MÔMES EN DELIRE

     

     
    2015-07-31 et 08-01-OBIGIES - DEJA 6 ANS !

    2015-07-31 et 08-01-OBIGIES - LES MOMES EN DELIRE.jpg

     


     
     
    Les Mômes en Délire
    Grand'Rue 95, 7743 Obigies
  • 2015-07-24-QUESTION PARLEMENTAIRE

    2015-07-24 - LE DEPUTE PAUL-OLIVIER DELANNOIS REAGIT

    On en a marre de recevoir des appels téléphoniques à but commercial

     

    Qui d’entre vous n’a pas encore reçu des coups de fil vous invitant soit à changer de fournisseur d’électricité... soit à assister à l’ouverture ( ?) d’un nouveau magasin. Depuis un certain temps ces ennuis se multiplient.

    Agacé par l’ampleur de ce mouvement et au vu de très nombreuses plaintes, le député Paul-Olivier Delannois a décidé d’adresser dans ce sens une question écrite au ministre de tutelle.

    QUESTION ÉCRITE DU DEPUTE PAUL-OLIVIER DELANNOIS AU MINISTRE DE CROO.PAUL-OLIVIER DELANNOIS : 
    Je reçois certaines doléances de personnes se faisant harceler régulièrement au téléphone par des entreprises commerciales souhaitant leur vendre différents biens ou services.
    Malgré le fait qu'il existe la possibilité de s'inscrire sur une liste afin de ne plus être dérangé par les appels commerciaux (la liste "ne m'appelez plus"), certains continuent toutefois à se faire harceler.
    1. Avez-vous eu écho de plaintes relatives au non-respect de cette liste par des entreprises? Si oui, pouvez-vous avancer le nombre de plaintes?
    2. Estimez-vous que le système actuel est satisfaisant et permet suffisamment au citoyen de ne pas être dérangé par des appels commerciaux?
     
    QUESTION ÉCRITE DU DEPUTE PAUL-OLIVIER DELANNOIS AU MINISTRE DE CROO.REPONSE DU MINISTRE ALEXANDER DE CROO Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au développement, de l'Agenda numérique, des Télécoms et de la Poste,
    L'Inspection économique reçoit effectivement de nombreuses plaintes concernant le démarchage téléphonique non-sollicité.Cela représente 1.189 signaux en 2013, 1.299 signaux en 2014 et 858 du 1er janvier au 25 juin 2015.
     
    La réglementation actuelle, à savoir les articles VI.103, 3° et VI.110 du Code de Droit économique dont le non-respect engendre une sanction de niveau 2, constituée d'une amende pénale de 26 à 10. 000 euros selon le livre XV du même Code, permet déjà de mieux appréhender cette problématique depuis 2013. Ainsi, une trentaine d'enquêtes ont été ou sont actuellement diligentées par l'Inspection économique afin de vérifier dans le chef de plusieurs sociétés sises en Belgique le respect de la règlementation applicable. Des actions en cessation sont également possibles afin de mettre fin à ce type de pratiques.Toutefois, depuis ce 30 juin, le site web www.ne-m-appelez-plus.be est obligatoire et tenu à jour pour tous les abonnés téléphoniques pour améliorer la situation. Les abonnés ne doivent plus s'y faire enregistrer qu'une fois, même en cas de changement ultérieur d'opérateur de téléphonie.
    Auparavant, seuls 11 des 50 opérateurs téléphoniques actifs dans notre pays  faisaient appel à cette liste non obligatoire et pas toujours à jour. Mais depuis le 30 juin, il y a un seul point de contact central auquel tous les opérateurs téléphoniques doivent obligatoirement adhérer et tous les abonnés téléphoniques peuvent s'adresser. La procédure est simple et gratuite. Les opérateurs téléphoniques sont coresponsables de la gestion de la liste tenue au point d'enregistrement central. Les données sont à caractère personnel et le point de contact central ne peut les utiliser à d'autres fins.

  • 2015-07-22- HERINNES - ETAT DE L'EGLISE

    2015-07-22- HERINNES - ETAT DE L'EGLISE

    UN COMMUNIQUE D'ANDRE DEMORTIER

    "Bonjour,

    En janvier déjà, j’avais signalé au Bourgmestre que la faîtière de l’église d’Hérinnes était soulevée, alors qu’il n’y avait eu aucune tempête, ce qui signifiait un travail  de très mauvaise qualité de l’entreprise !

     

    2015-07-22-HERINNES - ETAT DE L'EGLISE 1.jpg

     

    Réponse faite, « on va le signaler » !

    Petit rappel pour dire que cette entreprise avait été prise pour refaire la toiture de salle Roger LEFEBVRE, qu’elle avait recommencé le travail à trois reprises, et que c’est cette même entreprise qui a refait l’église ensuite !! ( sauf que l’église est beaucoup plus haute que la salle RL pour ne pas voir si facilement les imperfections)

    7 mois plus tard, la faîtière s’est soulevée davantage pour permettre à la pluie de  pénétrer plus facilement, et ce qui devait arriver arriva ! Le curé va pouvoir faire la messe à ciel ouvert, mais avec les « EPI » (Equipements de Protection Individuels) sans oublier le casque !

     

    2015-07-22-HERINNES - ETAT DE L'EGLISE 2.jpg

     

    Un trou de plus ! et comme dans la chanson, des trous, des trous, toujours des petits trous……

    Bonne réflexion !"


     

  • 2015-07-21-PECQ – CELEBRATION DE LA FÊTE NATIONALE

    2015-07-21-PECQ A FÊTE LE 21 JUILLET

     Comme un peu partout en Belgique, l’entité de Pecq n’a pas dérogé à la coutume. Depuis le 27 mai 1890, est commémoré le serment prêté, le 21juillet1831 par Léopold de Saxe-Cobourg, premier roi des Belges, de rester fidèle à la Constitution .

     

     

    DSC_4932.JPG

    DSC_4934.JPG

    La journée a commencé par la célébration de la messe en l’église Saint Martin par le doyen Ruelle à l’issue de laquelle, la Brabançonne a été interprétée a cappella par l’assistance, peu nombreuse faut-il le dire. S’ensuivit   l’hommage au monument durant lequel René Smette 1er échevin, a prononcé le discours de circonstance que nous reprenons ci-dessous à l’attention de ceux qui n’ont pas eu la possibilité d’assister à la cérémonie :

     

    DSC_4937.JPG

     « Mesdames, Messieurs, chers amis,

     

    Permettez-moi tout d'abord d'excuser Mesdames les Echevines Agnès Vandendriessche et Sophie Pollet, ainsi que notre Bourgmestre, M. Marc D'Haene, qui ne peuvent être des nôtres aujourd'hui, raison pour laquelle il me revient cette année encore le plaisir de vous livrer quelques réflexions sur ce jour de fête nationale.

    Du côté de Waterloo, on a commémoré le deux-centième anniversaire d'une bataille entre les peuples, bataille qui ne fut pourtant qu'une immense boucherie, faisant des dizaines de milliers de morts, de blessés, d'éclopés.
    Mais cette bataille reste importante pour nous, puisqu'elle décida de l'avenir de notre pays, passé pour 15 ans sous domination hollandaise, puis libéré par les patriotes belges lors des journées de septembre 1830.

    le 21 juillet 1831 est le jour où le Prince Léopold de Saxe Cobourg prêtait serment pour devenir Léopold 1er , Roi des Belges, tâche aujourd'hui assumée par son descendant, notre roi Philippe.


    Il devenait le souverain d'un pays qui s'était en même temps doté d'un recueil de lois, d'une Constitution, qui devait permettre à un gouvernement de le diriger.
    Quand il n'y a pas de lois dans un pays, c'est l'anarchie, et donc on ne légifère pas pour le plaisir, mais pour que le pays soit gouvernable, pour donner aux citoyens des lois, des directives, censées leur rendre la vie plus facile, mais aussi pour les réunir, pour leur apprendre à vivre tous ensemble, en suivant les mêmes règles.
    « L'union fait la force », c'est notre devise, « tous les Belges sont égaux devant la loi », c'est l'article 10 de notre Constitution.

    Notre pays est passé au travers de 2 guerres mondiales, il a évolué, les gouvernants ont légiféré à de nombreuses reprises pour modifier cette constitution, pour, en théorie, rendre la vie plus facile, plus simple aux citoyens, et puis d'aucuns ont insisté pour qu'on régionalise, pour que chacun, au nord, au centre, au sud ou à l'est, puisse se diriger à sa façon.

    Les arbres et les sentiers de la Forêt de Soignes ne connaissent pas les frontières linguistiques, mais le promeneur qui veut la parcourir change de règlement (régional) tous les 200 mètres.


    Les routes et les véhicules ne connaissent pas les frontières linguistiques, mais demain, il faudra changer de conduite et de réglementation en passant à travers un fil invisible.

    Demain, les conditions d'attribution des allocations familiales ou les montants dévolus pourront être différents selon que l'on habite au nord ou au sud.
    La vie sera-t-elle devenue plus simple, est-ce cela qui va nous réunir pour être plus forts, est-ce cela qui nous rendra tous égaux devant la loi ?

    A titre personnel, il me semble que la nouvelle devise de la Belgique pourrait devenir rapidement :
    « Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?! »

    Si je pense que nos gouvernants ne sont pas occupés à nous rendre la vie plus facile en multipliant les lois, il n'en reste pas moins que quand elles existent, il faut les respecter, même si on ne les trouve pas bonnes.


    Et je voudrais profiter de cette occasion pour fustiger les citoyens qui ne veulent plus cultiver le « vivre ensemble », qui ne veulent plus respecter LA loi, mais respecter LEUR loi, très personnelle.
    Quand ils prennent nos routes pour des champs de courses, nos sentiers pour des dépotoirs, quand ils saccagent des plantations ou des aménagements coûteux juste pour le plaisir, quand ils ne respectent plus rien, ni leurs voisins, ni les institutions, ni aucune règle, ils sont inciviques et hors-la-loi.


    Pour apprendre comment se comporter dans la vie et au milieu des autres, pour comprendre ce qu'est la citoyenneté, le vivre ensemble, notre jeunesse a besoin d'exemples, et ce n'est pas cette frange de la population aux comportements inadmissibles qui va le leur apprendre.

     

    Il y a aujourd'hui devant moi bon nombre de gens mûrs, de pensionnés, et quelques enfants, mais à de rares exceptions près, peu de parents en âge d'éduquer ces enfants, c'est pourtant à eux que revient la tâche de les éduquer, de leur donner conscience que ces enfants, qui se battent parfois dans les cours d'écoles pour des broutilles, devront apprendre demain à vivre ensemble, sans se quereller et se déchirer pour des broutilles d'un autre genre.

     

    Mais ne nous quittons pas sur une note discordante ou pessimiste, c'est aujourd'hui notre fête nationale, nous allons donc maintenant nous recueillir devant ce monument érigé en l'honneur de patriotes qui n'ont pas hésité à donner leur vie pour ce pays, avant de chanter tous ensemble notre hymne national, la Brabançonne, et comme on m'a annoncé que la musique ferait défaut, ce sera donc « a cappella » !

    Vive la Belgique et vive le Roi !"

     

     

    DSC_4939.JPG

    DSC_4940.JPG

    DSC_4941.JPG

    DSC_4942.JPG

    DSC_4943.JPG

    DSC_4948.JPG

    Laurent Jorion dans sa 97ème année

     

     

     Comme il est d’usage, tout ce petit monde se dirigea vers la salle des mariages afin de prendre le verre de l’amitié.

     

  • 2015-08-30-PECQ - MARCHE ARTISANAL et BROCANTE

    MIEUX VAUT TROP TÔT QUE TROP TARD

    CELINE VOUS INVITE

    2015-08-30-PECQ MARCHE ARTSANAL ET BROCANTE.jpg

  • 2015-06-18-ECRITURE

    2015-06-18- AUX AMATEURS DE BELLES CHOSES
     
    2015-06-18-LITTERATURENous avons l'avantage d'avoir fait connaissance avec un littérateur d'origine tournaisienne, prolifique s'il en est. De nombreuses nouvelles « dorment » dans sa bibliothèque et il nous a fait l'honneur de pouvoir les reproduire pour le bonheur de tous ceux qui aiment la littérature. De temps à autre, l'une de ses nouvelles vous sera présentée.

    « Je me suis mis à l'écriture en 2002 », nous confie-t-il. Autodidacte, régisseur forestier de 1996 à 2006, il est passionné par la beauté de notre planète. Vous aurez le plaisir de vous en rendre compte au fil du temps.
     
    La première nouvelle est intitulée :
    « Cœur sauvage » :
     
    Loin, bien loin, au-delà des ténèbres de mon passé
    J'errai sur cette terre, fier de la manière, reniant la matière
    Ombre furtive et silencieuse, les nuits m'étaient délicieuses
    J'étais le roi d'un monde qui ne connaît qu'une seule loi.
    Je vivais mes voyages au rythme des saisons, des migrations
    Sans chaînes, sans haine, chassant rongeurs ou rennes
    Steppes immenses, forêts denses, tout était intense
    Pas souple, souffle court, regard à l'affût des tares
    Je puisais ma force de ma mère terre, de l'eau et de l'air
    Longeant les torrents de montagne, hors du temps
    Foulant les neiges vierges qui se perdent dans le ciel
    J'ignorai la misère, la liberté était ma seule guerre
    Démon issu de  votre ignorance, de vos tristes croyances.
    Dans la profondeur des forêts, vous trembliez
    Au son de ma voix, votre cœur se glaçait d'effroi
    Ivre de liberté, sans cesse pourchassé,  être mal aimé
    J'errai sans vous chercher, vous, tristes sires condamnés
    L'ombre de votre ombre, la terreur de vos contes
    Animal féroce et sanguinaire, tueur aveugle et sans pitié
    Voilà de quoi vous m'avez qualifié durant tant d'années
    Alors que je n'étais ivre que de liberté, évitant votre société.
    Je me suis repu de vos cadavres sur vos champs de bataille
    Vous nous avez réduit, presque anéanti à grands cris
    Mais qui donc êtes vous, pauvres fous vivant au détriment de tout.
    À vous êtres avides de guerre fratricide, de destruction
    À vous, esclave de votre cupidité, adorateur de papier monnaie
    À vous qui avez pourchassé, torturé et tués mes frères de sang
    À vous qui bafouez ma mère, qui avez pollué l'eau et l'air                                                            À vous, je laisse la place de guerre lasse, mon reflet dans la glace
    Je prie pour.........
     
    Que les dieux et les diables me rendent ma peau de loup...
     
    Texte de mars 2005, Stéphane.

  • 2015-07-18-Mt-St-AUBERT - DES AQUARELLES DE TOUTE BEAUTE

    2015-07-18-Mt-St-AUBERT – CAROLINE PETERS S'EXPOSE AU RELAIS DES ARTISTES
     
     
     Le Relais des Artistes brille actuellement de mille feux sous le pinceau de l'aquarelliste Caroline Peters.
     

    DSC_4927 copie.jpg


     
    Dès l'entrée de la galerie, l'on est agréablement surpris d'admirer un ensemble d'œuvres variées,de provenance ou de styles différents mais qui n'ont d'autre lien que la technicité.
    Variété, certainement, pas question à l'artiste de se limiter à un genre. Cette façon de faire attise l'intérêt du visiteur.
     

    DSC_4928 copie.jpg


     
    C'est en 2003 que Caroline s'est dirigée vers cet art si délicat et si fragile qu'est l'aquarelle au moment de sa réalisation. Un hobby qui n'avait pourtant aucun lien avec sa profession commerciale. Durant ses moments de loisirs, la dentelle au fuseau avait sa préférence mais un problème de santé l'avait obligée de changer de destination. Elle se dirigera alors vers l'aquarelle mais, comme chacun sait, l'on ne devient pas aquarelliste du jour au lendemain.
     

    DSC_4929 copie.jpg


     
    Laissons-la  raconter son parcours artistique elle–même : « J'ai d'abord suivi des ateliers sous la piscine à Kain puis, au vu l'évolution j'ai suivi des stages chez des aquarellistes renommés, ce qui me permit d'acquérir la technique indispensable et de me rendre compte de ce qui pourrait me convenir dans cet art. » 
     C'est ainsi qu'elle s'est rendu compte que sa préférence l'attirait davantage dans le travail « à l'humide ». De plus, elle aime tout ce qui capte le regard car, assure-t-elle, c'est d'abord le regard qui attire le visiteur.
     
    « Dans mes œuvres, j'aime bien développer le velours du félin, laissant le détail de côté. »
    Cette façon de procéder donne à l'aquarelle la priorité : « C'est l'aquarelle qui décide, ce n'est pas moi. J'essaie toujours de trouver des photos où l'on ressent de l'émotion, où l'on perçoit ma sensibilité. J'aime que les gens ressentent quelque chose en regardant mes tableaux ».
    Pourquoi avoir choisi l'aquarelle ? La réponse ne se fait pas attendre : « C'est  justement parce que c'est difficile et que j'aime la difficulté, le danger... »
    Généralement, elle se base sur une photo qui l'a inspirée et après quelques coups de crayon (pas beaucoup) commence le véritable travail et c'est alors la couleur et l'eau qui décident.
     

    DSC_4930 copie.jpg


     
    Notre artiste a été sélectionnée dans différents salons. Citons à titre exemplaire, « l'Aquarelle de Namur », les « Aquarellistes en Nord » (association qui sélectionne les meilleurs), « L'art au féminin » à Mons et, il y a peu, l'exposition « Figures » à la Halle aux Draps à Tournai, etc, etc. Pour octobre prochain, elle a été sélectionnée pour participer à « L'Exposition des Aquarellistes francophones de Belgique » à Bruxelles.
     

    DSC_4931 copie.jpg


     
    Petite remarque en passant : Coraline confectionne toutes sortes de mesures : des grandes, des moyennes, des petites afin de permettre à tout public de se fournir selon le budget dont il dispose.
     
    Petit rappel : l'exposition est visible les 19,21,25,26, juillet et 1er et 2 août.
     

  • 2015-07-12-LITTERATURE - STEPHANE ALLARD NOUS REVIENT

    2015-07-12-ECRITURE - STEPHANE ALLARD NOUS REVIENT AVEC "LES MASQUES"


     
    2015-07-12-LITERRATURE - STEPHANE ALLARD NOUS REVIENTLe fracas de feux et d'acier pleut sur les anonymes.
    Les masques sont venus pour tuer sans rien distinguer.
    Telles des marionnettes désordonnées aux ordres d'un fou aveuglé.
    Bien décidés à rester, bien décidés à diriger, à manipuler.
    Les corps sont tombés sous les balles, sacrifiés par cupidité.
    Peut être une côte de popularité à remonter, un blason à redorer.
    Les dessins vont rester, des destins vont changer, des crayons sont tombés.
    D'autres viendront le visage caché, la mort n'a pas fini de cracher.
    Les ombres viennent des lumières des hautes sphères du pouvoir.
    Instruments illusoires des esprits abjects, avides d'argent et de gloire.
    Les masques tombés ne sont que ceux des marionnettes désuètes.
    Des ordres donnés par les sbires des gens de pouvoir, masqués de lumières.
    Leurs visages non dissimulés viennent vous haranguer sous les soleil artificiels.
    Les masques dissimulés sous les perfidies et les non dits... les mensonges.
    La mort n'a pas de partie, elle obéit à la main, à la voix qui donne le prix.
    Que vaut la vie lorsqu'on la voit sous le masque du mépris? Ne vous trompez pas, la mort est issue de la puissance.... cette puissance est la vôtre, elle est le fruit de vos voix.