2014-05-07- OBIGIES DECES DE L’ANCIEN CURE

  

2014-05-07- OBIGIES - M. LE CURE HOCEDEZ A REJOINT LES ETOILES

 

Après être passé en clinique durant un mois, sa santé s’est dégradée et, dans sa 96ème année, il a rejoint son Créateur le 7 mai. Ses funérailles ont été concélébrées le 13 mai par 5 prêtres et un représentant de Mgr Harpigny.

 

Qui était Robert Hocedez ?  

 

Robert Hocedez.jpg

 

 

Né à Dottignies le 10 novembre 1918, en plein bombardement, il fut baptisé dans la cave par sa maman.  Fils de Robert-Cyrille Hocedez et Julie Depuydt.

 

Ecole maternelle à St Charles à Dottignies.

Ecole primaire à l’école communale de Dottignies où son père est instituteur.

Pensionnaire au Collège St Joseph à Mouscron où il fait ses gréco-latines, terminées en 1937.

Petit séminaire au diocèse de Tournai, à Bonne-Espérance de 1938 à 1941.

Grand séminaire à Tournai de 1942 à 1943.

Ordonné sous-diacre à Tournai le 26.07.1942

Ordonné diacre à tournai le 11.10. 1942

Ordonné prêtre à Tournai le 25.07.1943

 

A partir du 5 novembre 1943, il remplaça Mr le directeur Isebaert au pensionnat St Charles à Dottignies.

Dès la rentrée universitaire, le 24 janvier 1944, il voulut approfondir ses connaissances en suivant des cours de philosophie classique à Louvain mais les bombardements sur la ville furent néfastes pour sa santé.

Il revint à Enghien le 10 janvier 1945 où il fut nommé comme professeur d’histoire dans le secondaire supérieur au Collège d’Enghien.

Le 14 juillet 1948, il fut nommé vicaire à la paroisse Sainte-Marie Madeleine à Tournai, il y resta 10 ans.

Le 2  février 1957, il fut désigné comme curé de la paroisse Saint Eloi de Calonne (également 10 ans).

Enfin, le 30 octobre 1967, il arriva comme curé de la paroisse Saint Amand à Obigies.

Le 25 août 1986, il fut déchargé de sa charge pastorale.

 

Retraité et Hérinnois d’adoption, il s’attacha à aider les curés de l’entité de Pecq mais aussi des paroisses environnantes jusqu’au moment où les possibilités de se déplacer aisément l’obligèrent à ralentir ses activités. Membre fondateur avec deux autres dames (Denise Lambreth, épouse Charles Coudou  et Lucienne Bury, épouse Edouard Sénéchal) il est le seul à avoir atteint cet âge canonique. Cette initiative de créer une association des seniors a pris naissance le mercredi 5 août 1969 à 15h exactement ! Arrivé à Obigies en 1967, le pasteur voulait donner un peu d’animation au village. C’est la raison pour laquelle ces trois personnes ont fondé l’amicale des aînés que l’on connaît plus familièrement sous le vocable « 3 x 20 »

 

C’est à Obigies, aidé par les soins de Madame Maria Hallaert Delputte, qu’il a poursuivi avec assiduité ses lectures et ses recherches généalogiques familiales.

 

Merci à Gaby D’Haene qui nous a fourni ces renseignements qui permettent aux Obigeois de mieux connaître le parcours de celui qui fut leur pasteur.

 

L'hommage

 

Au début de la messe, Régine Malfait, directrice pensionnée de l’école communale, a fait le panégyrique du disparu en s’adressant à lui. Nous avons jugé bon de vous faire part

de cet hommage qui lui a été rendu

 

« M. l’Abbé Hocedez, Monsieur le Curé comme tous les Obigeois vous    appelaient encore, nous tenons à vous adresser quelques mots au nom de la Fabrique d’église.

 

Vous avez été le dernier Curé de notre petite paroisse pendant près de 20 ans, jusqu’en 1986. 

D Durant ces années, vous avez partagé la vie des Obigeois en ne faisant aucune distinction entre les Chrétiens pratiquants et ceux qui n’avaient plus l’habitude d’entrer dans l’église.  Vous teniez à rencontrer les familles le plus souvent possible et surtout lors de circonstances particulières. 

 

Vous avez été très attentif aux personnes âgées et aux malades, les visitant chez eux ou en milieu hospitalier, en leur apportant votre soutien et vos encouragements.    

 Curé de campagne, vous saviez aborder les gens grâce à vos passions, entre autres, celle du jardinage.  On parle souvent de la beauté des jardins de curés mais le vôtre était particulièrement bien garni et fleuri.  Véritable collectionneur de variétés de fleurs, vous étiez toujours à la rechercher d’une plante rare.  C’est cet amour des fleurs qui a permis à la fête du géranium de se développer et de se distinguer en permettant aux horticulteurs de décorer l’église de leurs merveilles.

 

C’est aussi sous votre impulsion qu’ont été créées d’une part une chorale paroissiale en collaboration étroite avec l’organiste Marceau Tavernier et d’autre part l’amicale des aînés dont vous avez été un membre assidu.

 

Par votre formation d’historien, vous avez beaucoup voyagé car vous aimiez découvrir d’autres civilisations.  Collectionneur, alors que vous avez dû élire domicile à Hérinnes et manquant de place, vous avez fait don de toute une collection africaine au musée local Jules Jooris.  Par vos nombreuses lectures, vous avez prolongé votre intérêt pour le monde, votre amour de la magnificence de la création et votre perception de la spiritualité.

Tous les

Les membres de la Fabrique d’église représentant tous les paroissiens garderont un souvenir ému de tout ce que vous avez fait et apporté avec bienveillance et simplicité à Obigies.

 

Merci Monsieur le Curé.

 

Not L’hommage rendu a été composé par Gaby et Régine. Merci à elles.

 

 

Les commentaires sont fermés.