2014-02-25- TOURNAI - LE FIFTY ONE EN AIDE AUX JEUNES EN DIFFICULTES

2014-02-25- TOURNAI - LE FIFTY ONE S'EST PENCHE FINANCIEREMENT SUR DEUX ASSOCIATIONS QUI S'OCCUPENT DES JEUNES EN  DIFFICULTE

 

Ce 25 février, en son local  « Le Lacet Bleu », le Fifty One a remis un don important à deux associations « La Goudinière » et « Les Bras ouverts ».

La première a reçu 2871 €, le second 2650. Inutile de dire que les deux représentants étaient heureux car elles vont pouvoir réaliser les projets qu’ils avaient prévus et grâce auxquels, ils ont été choisis.

« Les Bras ouverts » représentés ici par le directeur Georges Hocq,  se chargent de 15 enfants en hébergement. Un 2ème service est le Centre de jour « L’Alouette » appelé maintenant « Les Diablerets » pour 12 enfants. L’un est maintenant à la rue des Campeaux mais va revenir à la rue du Moulin du Diable, là où était l’hébergement. Le 3ème est un seuil d’intervention « L’Escale » pour gérer 15 situations. L’ensemble est sous mandat du SPJ, du Tribunal de la Jeunesse, du Service d’aide à la jeunesse. Le projet consiste en l’achat de matériel pour la réalisation d’un atelier psychomoteur et de relaxation et qui servira à l’hébergement. Le groupe s’échelonne entre 3 et 18 ans (actuellement la plus grande a 16 ans). « En somme ce projet est un outil supplémentaire pour permettre de travailler avec les jeunes sur leur problématique et offrir un cadre sous forme d’exutoire que ce soit avant ou après les espaces-rencontres et aussi d’évaluer en termes de besoins ce qui leur correspondrait mieux en termes de suivi », précise M.Hocq.

 

Jean-Luc Rivière nous présente quant à lui « La Goudinière ». Lechèque, d’un montant de 2800 € est destiné à l’achat d’un atelier vélo dans le groupe des adolescents situé à Ramegnies-Chin. Il existe plusieurs groupes. L’un d’eux est situé à Vaulx dans un hébergement plus petit. Celui de Ramegnies-Chin est un groupe d’adolescents exclusivement qui sont à remettre sur le droit chemin. « On veut les impliquer dans la gestion des vélos afin qu’ils apprennent à s’en servir au niveau de l’entretien, d’en prendre soin. On voit d’ailleurs que de cette façon, ils les entretiennent davantage. De plus, ils peuvent se déplacer de manière autonome. L’idée, c’est qu’ils partent avec un vélo, aidé en cela avec Ipalle. Il ne s’agit donc pas de nouveaux engins mais bien de ceux à restaurer. A leur majorité ou un peu avant, ils partent avec leur vélo. On les prépare alors à vivre de manière indépendante. Après, ils partent en kot et là, nous les suivons. Certains éducateurs vont travailler avec eux. A noter que l’institution travaille avec la famille, très important pour que l’on puisse réussir », insiste M.Rivière.

 

Bref, voilà deux associations qui méritent bien le « cadeau » que leur ont fait les membres du Fifty One que l’on ne peut que féliciter pour leur geste qui, il faut le savoir, répète chaque année ce genre d’aide à la jeunesse.

Comme de coutume, les membres ont écouté avec attention une conférence exhaustive basée sur la drogue

 

DSC_1231 copie.jpg

DSC_1234 copie.jpg

DSC_1235 copie.jpg

DSC_1236 copie.jpg

DSC_1237 copie.jpg

DSC_1238 copie.jpg

DSC_1239 copie.jpg

DSC_1240 copie.jpg

DSC_1241 copie.jpg

DSC_1242 copie.jpg

DSC_1243 copie.jpg

DSC_1244 copie.jpg

DSC_1245 copie.jpg

DSC_1247 copie.jpg

DSC_1248 copie.jpg

DSC_1249 copie.jpg

DSC_1250 copie.jpg

DSC_1251 copie.jpg

DSC_1252 copie.jpg

DSC_1253 copie.jpg

DSC_1254 copie.jpg

 

Photos: Ils étaient présents à la réunion.

Les commentaires sont fermés.