• 2013-07-17 OBIGIES : LES ENFANTS A LA FERME

    2013-07-17 – OBIGIES – FERME PEDAGOGIQUE

     

     DSC_0406 copie.jpg

    DSC_0407 copie.jpg

     DSC_0404 copie.jpg

     

    Située auprès de l’église d’Obigies une remarquable ferme pédagogique est implantée depuis 2008. Elle permet aux enfants de se rendre compte de ce que les agriculteurs réalisent tout au long de l’année et de participer aux diverse activités que présente la ferme : découverte des animaux, apprentissage de la fabrication du beurre, observation des oiseaux (œufs, plumes, poules, hirondelles) et une foule d’autres centres d’intérêt.

     

    Institutrice à l’école spécialisée aux « Petits Colibris », Murielle Hespel, agricultrice de surcroît, eut l’idée de créer ce qu’elle a appelé ‘La ferme du clocher ». Depuis très longtemps déjà, elle mûrissait ce projet. Son mémoire de fin de scolarité « L’évolution de l’agriculture expliquée aux enfants de 10 à 12 ans », la poussa à allier l’agriculture et l’enseignement : « L’idée m’était venue, il fallait la laissé germer quelque peu, trouver la manière de la mettre en place », explique-t-elle.

    Aujourd’hui, son rêve s’est réalisé. Elle a créé trois sortes d’activités : les écoles sont accueillies le jeudi et le vendredi, les anniversaires à la ferme le mercredi et le samedi après-midi et les stages durant les vacances (carnaval, Pâques, les vacances d’été et celles de la Toussaint).

    « Durant l’année scolaire, les enseignants prennent contact et je leur propose 17 activités différentes. Ils choisissent 2 de ces activités pour un avant-midi ou 4 pour toute la journée ».

     

    Les diverses activités

     

    « Il n’y a pas que les maternelles qui peuvent venir passer une journée à la ferme. Les primaires et les secondaires y ont aussi leur place. Pour chaque cycle, vous trouverez des activités qui répondront à vos attentes : réalisation du pain à partir de la céréale jusqu’à la fabrication, chaque enfant part le soir avec son petit pain à la maison. le chemin du lait depuis la traite jusqu’à la production des produits laitiers. Les activités ne manquent pas. Citons, entre autres, la découverte des animaux, les nourrir, ramasser les oeufs, faire du pain, prendre les empreintes des animaux de la ferme, réaliser des chips, observer les oiseaux de la ferme en comparant leurs oeufs ainsi que leurs plumes, découvrir la prairie avec la recherche des insectes .

    « Je leur explique un peu et puis l’on termine par un petit jeu qui consiste à devoir remettre les images dans l’ordre, des activités nature où l’on parle de la biodiversité, l’on va en prairie et l’on observe aussi tous les êtres vivants : végétaux, insectes, mammifères, oiseaux, animaux. Je leur parle aussi de la pyramide alimentaire de la ferme puisque l’agriculture est quand même la base de notre alimentation et cela, on a un peu tendance à l’oublier. Pour l’année prochaine, nous sommes en train de préparer un petit musée sur l’évolution de l’agriculture, les soins aux animaux que l’on présentera aux enseignants. On ira à la découverte de tous les animaux de la ferme : vaches, poneys, chèvres, moutons, poules, canards, pigeons, cochons, lapins. En semaine, lorsqu’il n’y a pas d’activités, ce sont mes trois filles qui les soignent. J’ai aussi trois étudiantes par semaine ». Les enfants paient 85 € pour la semaine (du lundi au vendredi) de 9h à 16h mais le matin les enfants peuvent être accueillis à partir de 8h si les parents travaillent. Le soir, il y a une garderie jusque 17h30.

    La ferme du clocher rencontre un succès  considérable: « J’en refuse chaque semaine », dira encore Murielle

    Trois animatrices y sont occupées en juillet avec des enfants de 3 à 12 ans divisés en trois groupes : les petits, les moyens et les grands. L’une fait du bricolage, du pain… Chloé s’occupe des jeux (les chaises musicales, le Renard qui passe…) et Lise Cardon s’occupe des soins aux animaux. En ce moment, une cinquantaine d’enfants sont ainsi occupés à la ferme durant toute la semaine.

     

    Edgar Déplechin

    Renseignements complémentaires :  La Ferme du Clocher - Grand Rue 118 - 7743 Obigies - 0494/61.59.38 - fermeduclocher@hotmail.com
    Compte Banque : 103-0191868-70

    Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site: http://www.lafermeduclocher.net/activite.php

     

     

     

     

    DSC_0387 copie.jpg

                                                         

     Une animatrice

    Les photos des enfants et des animaux:

    DSC_0388 copie.jpg

    DSC_0389 copie.jpg

    DSC_0390 copie.jpg

    DSC_0391 copie.jpg

    DSC_0392 copie.jpg

    DSC_0393 copie.jpg 

    DSC_0394 copie.jpg 

    DSC_0395 copie.jpg 

     DSC_0396 copie.jpg

    DSC_0397 copie.jpg

    DSC_0398 copie.jpg

    DSC_0399 copie.jpg

    DSC_0408 copie.jpg

    DSC_0409 copie.jpg

    DSC_0410 copie.jpg

    DSC_0411 copie.jpg

    DSC_0412 copie.jpg

  • 2013-07-21 – BELGIQUE : QUE REPRESENTE LE 21 JUILLET

    A l'occasion de notre fête nationale, René Smette, 1er échevin a prononcé le discours en lieu et place du bourgmestre, retenu à Bruxelles pour un mariage dans sa famille.

    Lire la suite

  • 2013-07-17 OBIGIES : LES ENFANTS A LA FERME

    2013-07-17 – OBIGIES – FERME PEDAGOGIQUE

     

    Située auprès de l’église d’Obigies une remarquable ferme pédagogique est implantée depuis 2008. Elle permet aux enfants de se rendre compte de ce que les agriculteurs réalisent tout au long de l’année et de participer aux diverse activités que présente la ferme : découverte des animaux, apprentissage de la fabrication du beurre, observation des oiseaux (œufs, plumes, poules, hirondelles) et une foule d’autres centres d’intérêt.

     

    Institutrice à l’école spécialisée aux « Petits Colibris », Murielle Hespel, agricultrice de surcroît, eut l’idée de créer ce qu’elle a appelé ‘La ferme du clocher ». Depuis très longtemps déjà, elle mûrissait ce projet. Son mémoire de fin de scolarité « L’évolution de l’agriculture expliquée aux enfants de 10 à 12 ans », la poussa à allier l’agriculture et l’enseignement : « L’idée m’était venue, il fallait la laissé germer quelque peu, trouver la manière de la mettre en place », explique-t-elle.

    Aujourd’hui, son rêve s’est réalisé. Elle a créé trois sortes d’activités : les écoles sont accueillies le jeudi et le vendredi, les anniversaires à la ferme le mercredi et le samedi après-midi et les stages durant les vacances (carnaval, Pâques, les vacances d’été et celles de la Toussaint).

    « Durant l’année scolaire, les enseignants prennent contact et je leur propose 17 activités différentes. Ils choisissent 2 de ces activités pour un avant-midi ou 4 pour toute la journée ».

     

    Les diverses activités

     

    « Il n’y a pas que les maternelles qui peuvent venir passer une journée à la ferme. Les primaires et les secondaires y ont aussi leur place. Pour chaque cycle, vous trouverez des activités qui répondront à vos attentes : réalisation du pain à partir de la céréale jusqu’à la fabrication, chaque enfant part le soir avec son petit pain à la maison. le chemin du lait depuis la traite jusqu’à la production des produits laitiers. Les activités ne manquent pas. Citons, entre autres, la découverte des animaux, les nourrir, ramasser les oeufs, faire du pain, prendre les empreintes des animaux de la ferme, réaliser des chips, observer les oiseaux de la ferme en comparant leurs oeufs ainsi que leurs plumes, découvrir la prairie avec la recherche des insectes .

    « Je leur explique un peu et puis l’on termine par un petit jeu qui consiste à devoir remettre les images dans l’ordre, des activités nature où l’on parle de la biodiversité, l’on va en prairie et l’on observe aussi tous les êtres vivants : végétaux, insectes, mammifères, oiseaux, animaux. Je leur parle aussi de la pyramide alimentaire de la ferme puisque l’agriculture est quand même la base de notre alimentation et cela, on a un peu tendance à l’oublier. Pour l’année prochaine, nous sommes en train de préparer un petit musée sur l’évolution de l’agriculture, les soins aux animaux que l’on présentera aux enseignants. On ira à la découverte de tous les animaux de la ferme : vaches, poneys, chèvres, moutons, poules, canards, pigeons, cochons, lapins. En semaine, lorsqu’il n’y a pas d’activités, ce sont mes trois filles qui les soignent. J’ai aussi trois étudiantes par semaine ». Les enfants paient 85 € pour la semaine (du lundi au vendredi) de 9h à 16h mais le matin les enfants peuvent être accueillis à partir de 8h si les parents travaillent. Le soir, il y a une garderie jusque 17h30.

    La ferme du clocher rencontre un succès  considérable: « J’en refuse chaque semaine », dira encore Murielle

    Trois animatrices y sont occupées en juillet avec des enfants de 3 à 12 ans divisés en trois groupes : les petits, les moyens et les grands. L’une fait du bricolage, du pain… Chloé s’occupe des jeux (les chaises musicales, le Renard qui passe…) et Lise Cardon s’occupe des soins aux animaux. En ce moment, une cinquantaine d’enfants sont ainsi occupés à la ferme durant toute la semaine.

     

    Edgar Déplechin

    Renseignements complémentaires :  La Ferme du Clocher - Grand Rue 118 - 7743 Obigies - 0494/61.59.38 - fermeduclocher@hotmail.com
    Compte Banque : 103-0191868-70

    Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site: http://www.lafermeduclocher.net/activite.php

  • 2013-07-21 OBIGIES MEMOIRE DES DEUX GUERRES

     

     

     

    2013-07-15 PECQ Marnick Vandecasteele entretient la mémoire des deux dernières guerres.

     

    DSC_0380 copie.jpg

     

    Ce lundi, nous avons surpris Marnick à Obigies occupé à rénover le monument dédié à ceux qui, dans le village, ont perdu la vie, soit lors de bombardements, soit en donnant leur sang pour la patrie.

    Il nous a expliqué la raison de son travail commandé par la commune de Pecq.

    « A Hérinnes, j’ai refait complètement le monument aux morts et je suis occupé à faire de même au cimetière de Pecq : j’ai renouvelé le blason, j’ai redessiné les lettres, je fait la même chose à Obigies et puis ce sera le tour de  Warcoing.

    J’ai commencé l’an dernier en octobre, la commune voulant commémorer le 11 novembre à Hérinnes. Pour ce faire, le monument d’un des villages est choisi mais comme nous ne savons jamais lequel longtemps à l’avance, je n’ai pu faire pour cette date que la partie avant. Par après, j’ai terminé la face arrière. A Pecq, j’ai commencé  à tout décaper »

     

    Il en profite pour nous parler des tombes des soldats tombés lors de la guerre : « On enterrait les cadavres des soldats anglais là où ils étaient tués. C’est ainsi qu’on les retrouve dans les cinq villages de l’entité. Par contre, comme il existait un hôpital à Saint-Léger, c’est dans cette commune qu’ils ont été enterrés. C’est une société anglaise qui entretient toutes les plaques de ses soldats. Idem pour les soldats américains. De la guerre 14, le seul cimetière est situé à Waregem.

    Normalement, ce travail de conservation doit être fait chaque année. Chez nous, c’est moi qui m’en charge, n’obligeant pas de ce fait la société de s'en occuper. Pour ce faire, la commune reçoit des subsides.

     

    Tous les monuments sont nettoyés au Kärcher. A noter que le nettoyage est fait normalement par les anciens combattants mais, hélas, la grande faucheuse se manifeste chaque année les rendant moins nombreux.

     

    Une véritable passion

     

     

    DSC_0384 copie.jpg

     

     

    Marnix éprouve un véritable attrait pout tout ce qui touche les deux guerres, « un peu moins pour la guerre 14 », dira-t-il. Il fait partie d’un club « Hell on wheels » de Taintignies (la 2e Division blindée US) Elle fut la première division Américaine à entrer en Belgique à hauteur du village de "La Glanerie"  le 2 septembre 1944 à 8h du matin.

    « En théorie, les Américains ne devaient pas rentrer en Belgique, nous affirme notre homme mais ils ont passé le petit ruisseau, la frontière étant difficile à distinguer ».

     

     

    DSC_0385 copie 2.jpg

     

     

    Ils entourent le monument du premier Américain prenant pied sur notre territoire à Taintignies

     

    Le club se réunit une fois par mois. La prochaine sortie aura lieu ledimanche 01 décembre 2013 à RUMES au Hall Sportif. La dernière avait duré trois jours du vendredi au dimanche soir. Un camp est monté avec du matériel d’époque et un circuit est organisé avec les véhicules.

    Pour les amateurs, signalons qu’un musée des 18 jours est ouvert à Pipaix ruede l'Eglise 5b, (Tél069 66 28 87. Il est ouvert tous les 3èmes dimanches du mois de 14 à 18h d’avril à novembre  et présente de très belles pièces couvrant l’ensemble des deux guerres.

    Note : Marnick Vandecasteele recherche tout objet des guerres 14 et 40 Tél : 069/55.69.82 ou 0478/68.40.61

    Quelques photos de Marnick en plein travail

     DSC_0379 copie.jpg

    DSC_0376 copie.jpg

     

    Edgar Déplechin

  • 2013-07-21 HERINNES CONCOURS DE PINSONS

     

    2013-07-21 HERINNES Concours de Pinsons

     
     
     
    'Un concours de pinsons se déroulera ce 21 juillet de 15:30 à 16:30 et 17:00 à 18:00
    au Cafe Herinnes, 376 Chaussee d Audenarde, 7742 Hérinnes-lez-Pecq
    Téléphone: 069305414
    Tarif: 2.5€ INSCRIPTION
    Public: à partir de 18 ans
    Accessible aux personnes à mobilité réduite

    Renseignements:
    125€ de Prix
    ardennes sisouris changement de rillet obligatoire
  • 2013-07-21 PECQ 21 juillet

    2013-07-21 PECQ CEREMONIES DU  21  JUILLET.

     

    La commune de Pecq informe la population des cérémonies sur son territoire le 21 juillet :

    -         célébration de la messe à Pecq suivie d’un hommage au monument aux morts

    -         vin d’honneur à la maison communale de Pecq.

  • 2013-07-14 LEAUCOURT A Mt-St-AUBERT

    2013-07-14 - DU PAIN  AU MT-ST-AUBERT A PARTIR DE LEAUCOURT
     
     

    2013-07-14- LEAUCOURT - PAIN Mt-St-AUBERT.jpg

    La Maison de Léaucourt collabore cette année à la traditionnelle fête du pain organisée par l’asbl les leongs t’chus du Mont Saint Aubert ce dimanche 14 juillet. En effet, les 2 randonnées découvertes, pédestre et cyclable,  sont prises en charge au départ du Mont par la Maison de Léaucourt.La randonnées pédestre « par mont et par vaux » de 15 km est accompagné d’un quizz et la balade vélo de 28 km balisée au sol passent toutes deux par la Maison de Léaucourt.

     Alors si votre agenda est encore libre ce dimanche, c’est l’occasion de chausser vos bottines ou sandalettes de marche, d’enfourcher votre bicyclette et de nous rejoindre au départ du Mont-Saint- Aubert pour découvrir avec un autre œil la région ou tout simplement pour apprécier les diverses animations proposées par nos amis les "leongs t’chus" du Mont Saint Aubert.
     Au plaisir de vous y rencontrer.
     
     
    Chemin des Etangs, 12 a  - 7742 Hérinnes - 069/580613
    lamaisondeleaucourt@skynet.be - www.lamaisondeleaucourt.be
     
  • 2013-08-14 OBIGIES UNE FÊTE A CARACTERE HUMAIN

    2013-08-15 – OBIGIES BUT DE LA FÊTE DU 15 AOÛT

     

     

    Florence Devos.jpg

     

    Depuis 1970, le comité des Jeunes (F.J.O.) organise durant le week-end du 15 août, sa grande fête sous chapiteau et en plein air à Obigies. Le village est idéalement situé entre Tournai et Pecq, proche des grands axes de communication, près de la frontière belge ;

    Grâce au dévouement d’une équipe enthousiaste et dynamique de plus de 200 bénévoles, la fête s’est considérablement développée ces dernières années, jusqu’au point d’attirer des milliers de visiteurs de tout âge, de la région, de France et de Flandre, faisant de ce week-end festival, une des plus grandes animations de la région.

    Spectacles ; concerts, shows lasers, soirées de « plein air » de 10.000 personnes se succèdent tout au long du week-end, sous la coupe de vedettes belges ou internationales.

     

    Et tout cela dans quel but ?

     

    L’objectif de l’asbl est de développer, soutenir et encadrer la vie associative dans le village, à savoir :

     

    Pour nos aînés

    Des spectacles gratuits.

    Un banquet annuel.

    La location de leur salle de réunion.

    Des cadeaux pour les fêtes de fin d’année

     

    Pour nos jeunes bénévoles

    Les entrées gratuites à toutes les festivités.

    Des places de cinéma.

    Des voyages ou excursions.

    Des spectacle et/ou concerts gratuits.

     

    Pour nos enfants

    Des spectacles de clowns et de magie.

    Un après-midi Saint-Nicolas.

    Un goûter.

    De nombreux cadeaux.

    L’entrée gratuite à toutes les festivités villageoises.

     

    Pour le club de football d’Obigies

    Aide financière uniquement pour du matériel pour les équipes de jeunes mais aussi pour pouvoir entretenir correctement les installations du club.

     

    Pour l’école communale d’Obigies

    Aide financière pour l’achat de matériel informatique et pédagogique.

     

    Une fête à caractère humain

    Une aide financière pour le comité des fêtes de l’école de l’enseignement spécialisé « La Goélette » de Leers-Nord, regroupant des enfants handicapés de types 1 et 2.

     

    Une collaboration avec 7 autres festivités* afin d’organiser fin avril, début mai, une soirée dansante appelée « D’abord les copains » dont les recettes sont versées aux comités régionaux du Télévie mais aussi à certains parents démunis ayant un enfant nécessitant une opération chirurgicale.

     

    Un soutien financier au Télévie de Pecq.

     

    ·        Les gens d’Ere, le gymkhana de Molenbaix, le 4 x 4 de Maulde, le festival d’Esplechin, le gymkhana de Blandain, la SPJA de Tournai, les 6 heures vélo de Blandain.

     

    Texte de Florence Devos

  • 2013-07-14 DU PAIN A PARTIR DE LEAUCOURT

    2013-07-14 LEAUCOURT VERS LE PAIN DU MONT-ST-AUBERT

    La Maison de Léaucourt collabore cette année à la traditionnelle fête du pain organisée par l’asbl les leongs t’chus du Mont Saint Aubert ce dimanche 14 juillet. En effet, les 2 randonnées découvertes, pédestre et cyclable,  sont prises en charge au départ du Mont par la Maison de Léaucourt.

    La randonnées pédestre « par Mont et par vaux » de 15 km est accompagné d’un quizz et la balade vélo de 28 km balisée au sol passent toutes deux par la Maison de Léaucourt. Alors si votre agenda est encore libre ce dimanche, c’est l’occasion de chausser vos bottines ou sandalettes de marche, d’enfourcher votre bicyclette et de nous rejoindre au départ du Mont Saint pour découvrir avec un autre œil la région ou tout simplement pour apprécier les diverses animations proposées par nos amis les leongs t’chus du Mont Saint Aubert.

    Au plaisir de vous y rencontrer.

    La Maison de Léaucourt Chemin des Etangs, 12 a  - 7742 Hérinnes - 069/580613
    lamaisondeleaucourt@skynet.be - www.lamaisondeleaucourt.be

  • 2013-08-04 PECQ - UN PEU DE SPORT EST BON POUR LA SANTE

     2013-08-04 - PECQ: PATRIMOINE, ENVIRONNEMENT, CULTURE et QUALITE DE VIE

    Tout simplement participer à une qualité de vie meilleure.

    Arrondissement de Tournai

    Numéro d’entreprise : 18589 - RPM : 0475 633 461

    RANDO PECQ: Prochaine Marche au départ de Pecq (En face de la maison communale)

    Le 4 Aout 2013 à 9h00 précises Deux marches faciles, l’une de 7 km l’autre de 11km

     

    Bienvenue à tous !!! Ceci est une organisation de l’ASBL PECQ