Agriculture

  • L'intercommunale Ipalle est furieuse

    ipalle_logo-thumb.jpg

     

     Vos pneus usés collectés dans les recyparcs

    Pneus agricoles BD.JPG

     

    En écho au déplorable fait divers survenu le week-end dernier, au cours duquel un dépôt sauvage de pneus a été retrouvé le long d’un chemin de campagne à Anvaing, dans l’entité de Frasnes, Ipalle rappelle qu’elle a mis en place un schéma de collecte de pneus articulé sur deux axes : l’un s’adressant aux particuliers, l’autre aux agriculteurs.

    1. Elle accepte gratuitement les pneus usagers des particuliers dans ses recyparcs. En 2015, 322 tonnes de pneus ont ainsi été collectés.

     

    1. Elle organise également, depuis cinq ans, une collecte de pneus de silos agricoles à l’attention des agriculteurs de Wallonie picarde et du Sud-Hainaut. Ipalle intervient financièrement dans le cadre de cette collecte à concurrence de 0,20 €/pneu tandis que l’asbl Recytyre, l’obligataire de reprise des pneumatiques, intervient à hauteur de 0,40 €/pneu. Ces contributions permettent de limiter le coût réclamé aux agriculteurs à 0,69 € par pneu. En 2016, cette opération s’est déroulée aux mois de novembre et de décembre et a permis de collecter 30.375 pneus, issus de 127 exploitations agricoles. Depuis le lancement de cette collecte, pas moins de 277.968 pneus ont ainsi été repris par l’intercommunale.

     Pneus particuliers2 BD.JPG

    La collecte des pneus permet leur recyclage par transformation en granulats (servant aux revêtements d’espaces de sport) ou leur valorisation en cimenterie. Certains pneus usés sont rechapés pour être remis sur le marché et réutilisés.

    La valorisation qui est faite des pneus usés démontre l’importance, pour l’environnement, de les déposer dans les lieux de dépôts adéquats.

    POUR TOUTE INFORMATION :

    IPALLE – Service Communication

    Chemin de l’Eau Vive, 1 7503 FROYENNES

    Tél : 069/84.59.88 Fax : 069/84.51.16

    E-mail : info@ipalle.be Site web : www.ipalle.be

  • 2014-06-01-OBIGIES - JOURNEEE A LA FERME CAMPINA

    2014-06-01- OBIGIES-TOURNAI : LA JOURNEE DE LA FERME

     

    Que l’on soit de la ville ou de la campagne, cette journée du 1er juin ne doit pas nous laisser de glace.

    2014-06-01- OBIGIES - LA FERME DESBRUYERES.jpg

     

    Il est inutile d’épiloguer sur les difficultés que rencontre le monde agricole. En effet, elles sont nombreuses, voire innombrables. Pour survivre, les fermiers se voient dans l’obligation de se diversifier. C’est, entre autres, le cas de Philippe Desbruyères et de Catherine qui, grâce à leur courage et à leur esprit d’initiative, parviennent à tenir la tête hors de l’eau.

     

    « Pour nous l’agriculture, c’est la passion des animaux et des cultures », souligne Philippe.

    La ferme de la famille Desbruyères se trouve à Obigies, sur l’entité de Pecq, en province de Hainaut . L’exploitation familiale est gérée par Philippe qui en a repris les rênes de son père René en 1995 pour s’en occuper avec son épouse Catherine et, plus tard, avec leurs trois filles.

    « J’ai travaillé toute mon enfance dans l’exploitation de mes parents et, en 1991, je me suis associé avec mon père », rappelle l’agriculteur. La ferme compte 65 vaches et 22 ha de pré.

    Depuis 1995, c’est Philippe et sa femme Catherine qui gèrent l’exploitation aidés de leurs trois filles : Laurie, Julie et Noémie ». Pour fournir du lait de qualité à Campina et produire de délicieux produits de la ferme, nous veillons à ce que nos vaches laitières reçoivent une alimentation optimale. Ainsi, dès le mois d’avril, les vaches passent un minimum de 6 heures par jour en prairie. A l’étable, la famille Desbruyères sélectionne une alimentation adaptée avec le plus grand soin. Les fourrages sont cultivés dans l’exploitation familiale, le plus naturellement possible. « Même s’il y a des jours plus difficiles que d’autres, l’agriculture reste notre passion », affirme l’exploitant.

     

    La Coopérative Campina

     

    Ce n’est pas facile de faire partie de Campina : de très nombreux aspects doivent être respectés . Des contrôles ont lieu et des règles strictes sont appliquées, auxquelles l’on ne peut pas déroger.

    On ne devient fermier Campina qu’après avoir passé une sélection rigoureuse et minutieuse. Nos fermiers doivent en outre toujours s’engager à faire paître leurs vaches au moins 6 heures par jour, et ce, au moins 120 jours par an. Ils apportent les meilleurs soins à leurs animaux, car ce qui est bon pour la vache est bon pour le lait. Et donc aussi pour nous !

    A savoir : la marque Campina fait partie de la coopérative laitière internationale FrieslandCampina.

  • 2014-04-19 - PECQ - AVIS IMPORTANT AUX AGRICULTEURS

    Communication de la Commune de Pecq – Service environnement – avis aux agriculteurs

     

    2014-04-17-PECQ - Bâche d'agriculteur.jpg

     

    Du lundi 19 au dimanche 25 mai 2014, l’intercommunale IPALLE organise une collecte gratuite des plastiques agricoles non dangereux dans ses parcs à conteneurs.

    Dans chaque parc, un conteneur spécifique sera accessible exclusivement aux agriculteurs, selon les modalités suivantes :

    -          Ne seront acceptés que les bâches de silos, les films plastifiés d’enrubannage agricoles et les ficelles à ballots en nylon (pas de filet, pas de big bag, pas d’emballage phytosanitaire)

    -          Les bâches, les films d’enrubannage et les ficelles seront séparés (plastiques de qualités différentes).

    -          Les plastiques agricoles auront été au préalable brossés et grossièrement passés au jet d’eau. Ils ne devront contenir aucun déchet (betteraves, fourrage, fils de fer, …)

    Lors du dépôt, les agriculteurs devront impérativement se munir de leur carte d’accès spécifique au parc à conteneurs.

  • 2013-07-17 OBIGIES : LES ENFANTS A LA FERME

    2013-07-17 – OBIGIES – FERME PEDAGOGIQUE

     

    Située auprès de l’église d’Obigies une remarquable ferme pédagogique est implantée depuis 2008. Elle permet aux enfants de se rendre compte de ce que les agriculteurs réalisent tout au long de l’année et de participer aux diverse activités que présente la ferme : découverte des animaux, apprentissage de la fabrication du beurre, observation des oiseaux (œufs, plumes, poules, hirondelles) et une foule d’autres centres d’intérêt.

     

    Institutrice à l’école spécialisée aux « Petits Colibris », Murielle Hespel, agricultrice de surcroît, eut l’idée de créer ce qu’elle a appelé ‘La ferme du clocher ». Depuis très longtemps déjà, elle mûrissait ce projet. Son mémoire de fin de scolarité « L’évolution de l’agriculture expliquée aux enfants de 10 à 12 ans », la poussa à allier l’agriculture et l’enseignement : « L’idée m’était venue, il fallait la laissé germer quelque peu, trouver la manière de la mettre en place », explique-t-elle.

    Aujourd’hui, son rêve s’est réalisé. Elle a créé trois sortes d’activités : les écoles sont accueillies le jeudi et le vendredi, les anniversaires à la ferme le mercredi et le samedi après-midi et les stages durant les vacances (carnaval, Pâques, les vacances d’été et celles de la Toussaint).

    « Durant l’année scolaire, les enseignants prennent contact et je leur propose 17 activités différentes. Ils choisissent 2 de ces activités pour un avant-midi ou 4 pour toute la journée ».

     

    Les diverses activités

     

    « Il n’y a pas que les maternelles qui peuvent venir passer une journée à la ferme. Les primaires et les secondaires y ont aussi leur place. Pour chaque cycle, vous trouverez des activités qui répondront à vos attentes : réalisation du pain à partir de la céréale jusqu’à la fabrication, chaque enfant part le soir avec son petit pain à la maison. le chemin du lait depuis la traite jusqu’à la production des produits laitiers. Les activités ne manquent pas. Citons, entre autres, la découverte des animaux, les nourrir, ramasser les oeufs, faire du pain, prendre les empreintes des animaux de la ferme, réaliser des chips, observer les oiseaux de la ferme en comparant leurs oeufs ainsi que leurs plumes, découvrir la prairie avec la recherche des insectes .

    « Je leur explique un peu et puis l’on termine par un petit jeu qui consiste à devoir remettre les images dans l’ordre, des activités nature où l’on parle de la biodiversité, l’on va en prairie et l’on observe aussi tous les êtres vivants : végétaux, insectes, mammifères, oiseaux, animaux. Je leur parle aussi de la pyramide alimentaire de la ferme puisque l’agriculture est quand même la base de notre alimentation et cela, on a un peu tendance à l’oublier. Pour l’année prochaine, nous sommes en train de préparer un petit musée sur l’évolution de l’agriculture, les soins aux animaux que l’on présentera aux enseignants. On ira à la découverte de tous les animaux de la ferme : vaches, poneys, chèvres, moutons, poules, canards, pigeons, cochons, lapins. En semaine, lorsqu’il n’y a pas d’activités, ce sont mes trois filles qui les soignent. J’ai aussi trois étudiantes par semaine ». Les enfants paient 85 € pour la semaine (du lundi au vendredi) de 9h à 16h mais le matin les enfants peuvent être accueillis à partir de 8h si les parents travaillent. Le soir, il y a une garderie jusque 17h30.

    La ferme du clocher rencontre un succès  considérable: « J’en refuse chaque semaine », dira encore Murielle

    Trois animatrices y sont occupées en juillet avec des enfants de 3 à 12 ans divisés en trois groupes : les petits, les moyens et les grands. L’une fait du bricolage, du pain… Chloé s’occupe des jeux (les chaises musicales, le Renard qui passe…) et Lise Cardon s’occupe des soins aux animaux. En ce moment, une cinquantaine d’enfants sont ainsi occupés à la ferme durant toute la semaine.

     

    Edgar Déplechin

    Renseignements complémentaires :  La Ferme du Clocher - Grand Rue 118 - 7743 Obigies - 0494/61.59.38 - fermeduclocher@hotmail.com
    Compte Banque : 103-0191868-70

    Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site: http://www.lafermeduclocher.net/activite.php

  • LES ENFANTS DECOUVRENT LA FERME

    OBIGIES – Les enfants ne seront pas oubliés

     

    murielle 2.jpg

     

    La ferme pédagogique participera à la fête du géranium

     

    Chaque année, le Comité des Fêtes d’Obigies est heureux de voir « La Ferme du Clocher », ferme pédagogique, prendre part à la fête du géranium qui se déroulera  le dimanche 6 mai.

    La propriétaire et organisatrice, Muriel Walcarius, a bien voulu nous faire connaître les détails de cette journée :

     

    murielle 1.jpg

     

    Porte ouverte de 10h à 18h30. Durant la journée, il sera possible de visiter la ferme librement mais il y aura également des visites organisées, prévues aux heures suivantes : à 11h, 13h, 15h et 17h.

    Chaque petit visiteur aura la possibilité de colorier le logo de la ferme pédagogique et le déposera dans une urne. En fin de journée, un dessin sera tiré au sort. Le gagnant remportera alors une semaine de stage à la ferme ou sa fête d'anniversaire pour 10 enfants.

    Chaque petit visiteur repartira également avec un cadeau.
    Pour les parents, un questionnaire-promenade sur l'agriculture est dissimulé dans nos installations. Il suffit d'y répondre au mieux. Le gagnant remportera une bouteille de champagne.

    Durant toute la journée, bar, gaufre, glace et château gonflable.

    murielle 3.jpg

     

    Venez découvrir "Pim's", le premier poulain né sur la ferme, et tant attendu par nos petits stagiaires!

     

    murielle 4.jpg

    Edgar Déplechin

     

    Photos :

     Les enfants sont fiers comme Artaban de découvrir les animaux de la ferme

     A chacun son seau

    Voilà Pim’s !